Accueil Economie Victoire majeure d’Intel devant le tribunal de l’UE, qui a annulé l’amende...

Victoire majeure d’Intel devant le tribunal de l’UE, qui a annulé l’amende antitrust de 1,06 milliard d’euros infligée par la Commission européenne.

161
0

Intel a remporté une grande victoire mercredi, la deuxième plus haute juridiction européenne ayant annulé l’amende antitrust de 1,06 milliard d’euros infligée il y a 12 ans par la Commission européenne au fabricant américain de semi-conducteurs pour avoir prétendument entravé les activités d’un concurrent en lui offrant des réductions de prix, rapporte Reuters.

La Commission européenne a infligé une amende à Intel en 2009 pour avoir prétendument tenté de bloquer son rival Advanced Micro Devices en offrant des rabais aux fabricants d’ordinateurs Dell, Hewlett-Packard, NEC et Lenovo afin qu’ils achètent la plupart des puces nécessaires à Intel.

Lire aussi :  FT : Warner Music achète toutes les chansons de David Bowie pour 250 millions de dollars

Le Tribunal de Luxembourg, deuxième juridiction européenne, a critiqué l’analyse antitrust de la Commission européenne et annulé l’amende.

« L’analyse de la Commission européenne est incomplète et ne permet pas d’établir au standard juridique requis que les réductions de prix étaient capables ou susceptibles d’avoir des effets anticoncurrentiels », ont déclaré les juges.

Le Tribunal a annulé dans son intégralité l’article de la décision attaquée qui imposait à Intel une amende de 1,06 milliard d’euros.

La Commission a déclaré qu’elle étudierait l’arrêt et envisagerait d’éventuelles mesures futures.

En 2014, le même tribunal a confirmé la décision de la Commission européenne de 2009, mais en 2017, la Cour de justice de l’Union européenne lui a demandé d’examiner l’appel d’Intel.

Lire aussi :  La Russie interdit la vente de devises étrangères et impose un plafonnement des retraits d'argent liquide

Je recommande aussi :

L’économie en 2022 : entre morosité et espoir
Stellantis va commencer à exporter des véhicules utilitaires légers de fabrication russe vers l’Europe occidentale
Article précédentLa stratégie de Biden face aux manœuvres de Poutine, une arme à double tranchant : serre-t-il ou défie-t-il le président russe ?
Article suivantPour la première fois, Facebook a perdu des utilisateurs
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !