Accueil Dernières minutes ! Vaccin contre le sida à base d’ARN messager : les résultats étonnent...

Vaccin contre le sida à base d’ARN messager : les résultats étonnent les experts

113
0

Un vaccin utilisant la technologie de l’ARN messager, également à l’origine des sérums anti-COVID-19 produits par les sociétés Pfizer-BioNTech et Moderna, a donné des résultats préliminaires prometteurs contre le sida lors de tests sur des animaux, ont annoncé jeudi ses créateurs aux Etats-Unis, rapporte l’AFP.

Le vaccin contre le sida s’est avéré avoir un bon profil de sécurité lorsqu’il a été administré à des macaques, et le risque d’infection par exposition au VIH a été réduit de 79 %. Mais le nouveau sérum devra être amélioré avant d’être testé sur l’homme.

« Malgré près de quatre décennies d’efforts de la part de la communauté scientifique mondiale, un vaccin efficace pour prévenir l’infection par le VIH reste un objectif inatteignable », a déclaré dans un communiqué le célèbre immunologiste américain Anthony Fauci, co-auteur de l’étude et conseiller de la Maison Blanche pour la lutte contre la pandémie de coronavirus.

« Ce vaccin expérimental à base d’ARN messager combine plusieurs caractéristiques susceptibles de pallier les insuffisances d’autres vaccins expérimentaux contre le VIH et constitue donc une approche prometteuse », a ajouté Anthony Fauci, directeur du National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID) aux États-Unis.

Lire aussi :  Xavi Hernandez prépare son premier transfert de l'hiver à Barcelone. Il veut un joueur de premier plan de la Premier League

Les chercheurs de l’institut ont travaillé en collaboration avec les chercheurs de Moderna, la société pharmaceutique américaine qui a développé l’un des vaccins COVID-19 les plus utilisés.

L’étude a été publiée jeudi dans la revue Nature.

Le nouveau vaccin contre le sida a d’abord été testé sur des souris, puis sur des macaques. Ces derniers ont reçu plusieurs doses du rappel sur une période d’un an. Malgré des doses présentant des concentrations élevées d’ARN messager, le vaccin a été bien toléré, provoquant des effets secondaires modérés tels qu’une perte temporaire d’appétit.

À la 58e semaine, tous les macaques vaccinés ont développé des niveaux d’anticorps détectables, rapporte agerpres.ro.

À partir de la 60e semaine, les animaux ont été exposés au VIH par la muqueuse rectale chaque semaine. Comme les primates ne sont pas vulnérables au VIH-1, le virus qui infecte les humains, les chercheurs américains ont utilisé un virus différent mais apparenté, le virus de l’immunodéficience simienne (VIS).

Lire aussi :  Principesd'un régime alimentaire sain, recommandé par le nutritionniste Șerban Damian

Après 13 semaines supplémentaires, seuls deux des sept macaques immunisés n’étaient pas infectés. Mais alors que les autres macaques non vaccinés ont développé la maladie au bout de trois semaines environ, les macaques vaccinés ont mis en moyenne huit semaines à la développer.

« Ce niveau de réduction du risque pourrait avoir un impact significatif sur la transmission virale », soulignent les auteurs de l’étude.

Le vaccin fonctionne en délivrant des instructions génétiques à l’organisme, ce qui l’amène à synthétiser deux protéines spécifiques du virus. Ils sont ensuite assemblés pour former des particules pseudovirales (VLP), qui imitent l’infection naturelle, afin de stimuler une réponse du système immunitaire.

Les chercheurs américains notent toutefois que les niveaux d’anticorps produits étaient relativement faibles et qu’un vaccin nécessitant de multiples injections serait difficile à utiliser dans les populations humaines.

Ils veulent donc améliorer la qualité et les quantités de VLP générés avant de tester le nouveau vaccin chez l’homme.

Article précédentDaniil Medvedev se souvient : « Je voulais me coucher et abandonner ».
Article suivantArthur Rinderknech revient sur une saison 2021 exceptionnelle.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !