Accueil Dernières minutes ! Internationales USA : Trois hommes de Géorgie condamnés à la prison à vie...

USA : Trois hommes de Géorgie condamnés à la prison à vie pour le meurtre « horrible » d’Ahmaud Arbery.

29
0

Un juge de Géorgie a condamné vendredi Travis McMichael et son père Gregory McMichael à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle pour ce qu’il a appelé le meurtre « horrible » en 2020 d’Ahmaud Arbery, un homme noir qui faisait son jogging dans leur quartier à majorité blanche dans cet État du sud des États-Unis, rapporte Reuters.

Le juge Timothy Walmsley a également prononcé une peine de prison à vie à l’encontre de leur voisin William « Roddie » Bryan, mais a décidé qu’il pourrait demander une libération conditionnelle après 30 ans de prison, la peine minimale autorisée pour un meurtre selon la loi de Géorgie.
Le juge a condamné les trois hommes pour ce qu’il a décrit comme leur erreur de ne pas considérer Arbery comme un voisin comme les autres, selon les arguments des proches d’Arbery après l’audience de la Cour supérieure du comté de Glynn.
« C’était une scène horrible, vraiment dérangeante », a déclaré le juge après avoir regardé une vidéo dans laquelle on voit McMichael lever l’arme vers Arbery alors que l’homme de 25 ans se trouve à 20 pieds. « Je revenais sans cesse à la terreur qui a dû habiter l’esprit du jeune homme qui courait dans Satilla Shores ».
En novembre, une cour plénière a déclaré Gregory McMichael, 66 ans, son fils Travis McMichael, 35 ans, et leur voisin, 52 ans, coupables de meurtre, d’agression, de fausse arrestation et de tentative de commettre un crime.
Ahmaud Arbery, 25 ans, faisait son jogging le 23 février 2020 dans cette ville de la côte sud des États-Unis lorsqu’il a été pris en chasse par les trois.
Le père et le fils étaient dans un pick-up, et le voisin les suivait dans sa voiture et filmait la scène.
Après une altercation, le plus jeune McMichael a ouvert le feu et a tué Arbery.
Les trois hommes ont alors assuré qu’ils le prenaient pour un cambrioleur « actif » dans la région et ont invoqué une loi de Géorgie autorisant les citoyens privés à procéder à des arrestations.
Pendant trois mois, le bureau du procureur local – où Gregory McMichael, un policier à la retraite, a longtemps travaillé – n’a procédé à aucune arrestation.
Ce n’est que lorsque des images vidéo du drame ont été diffusées et largement reprises sur les médias sociaux, début mai 2020, que l’enquête a été confiée à la police d’État. Peu après, les trois personnes ont été arrêtées et accusées de « meurtre » et de « fausse arrestation ».
Le jeune joggeur est devenu une figure emblématique du mouvement Black Lives Matter à travers des fresques, des slogans et des portraits.
« Un homme noir devrait pouvoir faire son jogging sans craindre pour sa vie », a tweeté le président démocrate Joe Biden un an après le meurtre du jeune homme.
À la suite de ce drame, la Géorgie a adopté une loi punissant les crimes racistes et a aboli une loi autorisant les citoyens à procéder à des arrestations.

Article précédentMeta interrompt son projet de système d’exploitation pour la RV et la RA
Article suivantIl a eu des relations intimes avec elles, puis les a oubliées ! Ce qu’Elvis Presley a fait à la femme qu’il aimait. C’est impardonnable.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !