Accueil High Tech UNESCO : Un récif corallien géant en forme de rose découvert à...

UNESCO : Un récif corallien géant en forme de rose découvert à 30 mètres de profondeur au large de Tahiti

87
0

Des scientifiques ont découvert un récif corallien géant en forme de rose en bon état à plus de 30 mètres de profondeur au large de Tahiti, une découverte importante alors que les récifs coralliens souffrent du changement climatique, selon l’AFP.

« Il s’agit de l’un des plus grands récifs coralliens du monde dont la profondeur dépasse les 30 mètres », indique un communiqué de l’UNESCO soutenant la mission scientifique. « L’état immaculé des coraux en forme de rose et l’immensité de la zone qu’ils couvrent en font une découverte très inhabituelle », souligne l’UNESCO.

Le récif s’étend sur trois kilomètres de long, entre 30 et 65 mètres de large, et entre 35 et 70 mètres de profondeur, indique l’UNESCO. Certains coraux géants mesurent deux mètres de diamètre.

Lire aussi :  Mark Zuckerberg a évoqué mercredi un nouveau projet de lunettes intelligentes en collaboration avec EssilorLuxottica

« C’est un domaine peu exploré. Ce que nous connaissons bien, ce sont les zones entre zéro et 30 mètres », a expliqué à l’AFP Laetitia Hedouin, biologiste marine et spécialiste des coraux du centre de recherche français CNRS et CRIOBE.

« Ces coraux ne montrent aucun signe de stress ou de maladie », poursuit-elle, alors que ceux plus proches de la surface en Polynésie française ont connu un épisode de blanchiment en 2019. Et les étoiles de mer peuvent détruire les coraux en les dévorant.

L’expédition de plongée a eu lieu en novembre 2021, grâce à un équipement de plongée spécifique permettant de descendre aussi loin. « L’équipe a effectué des plongées totalisant environ 200 heures pour étudier le récif et a assisté au dépôt d’œufs dans le corail », indique l’UNESCO.

Lire aussi :  Formez-vous au digital sans contrainte

Des capteurs de température ont été placés dans la zone. « Nous sommes au début d’un programme de surveillance qui, nous l’espérons, s’inscrira dans la durée » pour mieux comprendre pourquoi ce récif corallien n’a pas visiblement souffert du changement climatique et quelle est la dynamique de sa population.

Cette découverte pose également « la question de la prise en compte de ces zones profondes dans le développement des aires marines protégées », souligne Laetitia Hedouin.

La connaissance des océans est encore limitée, avec seulement 20% des fonds marins de la planète (…) cartographiés », indique l’UNESCO.

Article précédentHelena Christensen a porté une robe de sa jeunesse. L’ancienne top-modèle est sensationnelle à 52 ans.
Article suivantMessage de l’ambassade américaine à Moscou : « Les États ont le droit de choisir librement les arrangements de sécurité qu’ils prennent »