Accueil Economie Une célèbre ville européenne veut imposer une taxe de 3 à 10...

Une célèbre ville européenne veut imposer une taxe de 3 à 10 euros pour le tourisme d’un jour

141
0

Selon Bloomberg, une célèbre ville européenne prévoit de faire payer aux « excursionnistes » une taxe de 3 à 10 euros pour entrer dans la ville, à partir de janvier.

Les autorités de Venise ont décidé que lorsque plus de 40 000 personnes arrivent dans la ville lagunaire pour une journée afin de prendre des selfies sur le pont du Rialto ou sur la place Saint-Marc, elles font plus de mal que de bien, c’est pourquoi elles ont proposé d’instaurer une taxe pour les visiteurs d’un jour.

Bien que les responsables n’aient pas encore arrêté les derniers détails, notamment le mode de perception du péage et les modalités de sa mise en œuvre, la zone envisagée comprendra des sites populaires de la ville, tels que le Grand Canal, mais aussi des îles périphériques comme le Lido, Murano et Torcello.

Lire aussi :  Les prix du gaz ont grimpé de 24 % en Europe après l'arrêt des livraisons de la Russie à la Pologne et à la Bulgarie.

Mais certains Vénitiens s’opposent à cette idée. Certains propriétaires de magasins craignent que la restriction de l’accès n’envoie un mauvais signal et ne soit en contradiction avec l’histoire de Venise en tant que centre commercial.

« L’objectif de la mesure n’est pas de gagner de l’argent mais de protéger Venise. La ville, avec ses vulnérabilités, n’est pas adaptée au tourisme « fast food » », déclare Simone Venturini.

Après deux années de pandémonium, la splendeur des canaux de Venise est à nouveau très prisée, si bien que pendant le week-end de Pâques, quelque 120 000 personnes ont visité la ville. Mais les autorités municipales et de nombreux propriétaires de magasins veulent s’assurer que ce retour est durable.

« Le sens du voyage a radicalement changé au fil des ans », devenant une liste de lieux à cocher, explique Giuliana Longo, propriétaire d’une boutique près du pont du Rialto. Giuliana Longo soutient l’idée d’un droit d’entrée, mais estime que les conseillers municipaux doivent s’assurer que l’argent est utilisé à des fins spécifiques, telles que la préservation ou l’atténuation de l’environnement.

Lire aussi :  Toyota dépasse GM dans les ventes de voitures américaines pour la première fois dans l'histoire. General Motors a toujours été en tête de cette compétition depuis 1931.

D’autres habitants ne sont pas très enthousiastes à l’idée d’un droit d’entrée. Ernesto Pancin, directeur d’une association de propriétaires de bars et de restaurants, estime que l’administration ne devrait pas introduire de restrictions à l’accès au centre historique de la ville mais encourager les « excursionnistes » à explorer les zones moins connues de la ville.

Le découragement des « excursionnistes » ressemble aux efforts déployés par les maires d’Amsterdam pour limiter le tourisme sexuel et la consommation de drogues, car les destinations touristiques populaires en Europe se rendent compte que tous les visiteurs ne sont pas les bienvenus.

Article précédentMoscou annonce avoir tué « 80 mercenaires polonais » et détruit huit lanceurs de missiles Grad VIDEO.
Article suivantVIDÉO. « Roi de Wuhan ! » Nicolae Stanciu a gagné le cœur des Chinois avec une nouvelle performance acclamée. Quelle note a obtenu le Roumain
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !