Accueil Internationales ¬ę¬†Une blague tragique¬†¬Ľ : Silvio Berlusconi veut le palais du Quirinal, le...

¬ę¬†Une blague tragique¬†¬Ľ : Silvio Berlusconi veut le palais du Quirinal, le meilleur poste en Italie

96
0

En proie à des démêlés avec la justice, à une santé fragile et à une réputation douteuse, Silvio Berlusconi serait
devrait, en théorie, avoir des difficultés à se rendre au palais du Quirinal
√† Rome. Mais le rejet de sa candidature √† la pr√©sidence de l’Italie pourrait √™tre un signe d’espoir.
un pari risqué, rapporte France 24.

Silvio Berlusconi est l’homme politique italien le plus critiqu√© depuis la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit d’une ¬ę¬†maladie qui ne peut √™tre soign√©e que par la vaccination¬†¬Ľ, a √©crit Indro Montanelli, le plus c√©l√®bre journaliste italien de la seconde moiti√© du si√®cle dernier.

Malgr√© ses d√©tracteurs, la carri√®re politique et la popularit√© de Silvio Berlusconi n’ont cess√© de cro√ģtre.

Apr√®s avoir effectu√© quatre mandats √† la t√™te du gouvernement, au pouvoir plus longtemps qu’aucun autre dirigeant italien depuis Benito Mussolini, Silvio Berlusconi est d√©sormais d√©termin√© √† devenir chef d’√Čtat. Mettant son histoire sur la table, il a pr√©sent√© cet objectif comme l’accomplissement d’une promesse faite √† sa m√®re lorsqu’il √©tait enfant.

¬ę¬†Une blague tragique¬†¬Ľ

La candidature improbable de Silvio Berlusconi √† la pr√©sidence, √† l’√Ęge de 85 ans, intervient un peu plus d’un an apr√®s qu’il a √©t√© gravement malade du COVID-19, cinq ans apr√®s qu’il a subi une op√©ration √† cŇďur ouvert, et une d√©cennie apr√®s qu’il a √©t√© condamn√© √† la prison pour fraude fiscale et interdit d’exercer une fonction publique. Sans surprise, ses ambitions pr√©sidentielles ont √©t√© accueillies avec perplexit√© et amusement, d’autant plus que l’ancien premier ministre est toujours en proc√®s pour avoir soudoy√© des t√©moins dans l’affaire de prostitution de mineures li√©e √† ses c√©l√®bres soir√©es ¬ę¬†Bunga Bunga¬†¬Ľ.

Giuseppe Provenzano, vice-pr√©sident du Parti d√©mocratique (centre-gauche), a d√©nonc√© la candidature de Berlusconi au Quirinal, la qualifiant de ¬ę¬†farce tragique¬†¬Ľ.

Toutefois, ¬ę¬†Berlusconi est certainement tr√®s s√©rieux¬†¬Ľ quant √† ses intentions pr√©sidentielles, affirme Maurizio Cotta, professeur de sciences politiques √† l’universit√© de Sienne, qui estime que l’√©tat actuel de la politique italienne donne √† l’ancien premier ministre quelques chances de l’emporter.

¬ę¬†√Ä l’heure actuelle, il n’y a pas de majorit√© politique forte dans le pays ni de leader politique ayant une strat√©gie claire¬†¬Ľ, explique le professeur Cotta. ¬ę¬†Berlusconi profite pleinement de ce vide, comme cela s’est produit en 1994 apr√®s l’effondrement des vieux partis d’apr√®s-guerre¬†¬Ľ, souligne-t-il.

Compos√© de strat√®ges marketing habill√©s en costumes d’affaires, le parti Forza Italia (Allez l’Italie) n’avait que cinq mois d’existence lorsque son fondateur est arriv√© au pouvoir au printemps 1994. Bien que son premier gouvernement, tr√®s inexp√©riment√©, se soit rapidement effondr√©, Silvio Berlusconi a rebondi et domin√© la sc√®ne politique italienne pendant les deux d√©cennies suivantes, remportant de nouveaux triomphes √©lectoraux en 2001 et 2008.

Il aura fallu la crise de la dette de la zone euro, une scission am√®re du parti et des histoires d’orgies avec des danseuses et des prostitu√©es dans sa r√©sidence priv√©e pour que Silvio Berlusconi soit finalement chass√© du pouvoir pour la derni√®re fois en 2011, sous les hu√©es des manifestants r√©unis dans le centre de Rome pour c√©l√©brer son d√©part.

Chercher à se venger

Avec son d√©part du gouvernement, ses probl√®mes avec la justice se sont multipli√©s, et en 2012, il a √©t√© condamn√© √† la prison pour fraude fiscale, une peine commu√©e en raison de son √Ęge avanc√©.

Depuis lors, Silvio Berlusconi a continu√© √† agir dans l’ombre, assumant le r√īle de faiseur de roi. Mais aujourd’hui, il veut r√©cup√©rer sa place sous les projecteurs.

¬ę¬†Son √©lection au Quirinal serait comme une revanche apr√®s son expulsion du Parlement pour des probl√®mes avec la loi¬†¬Ľ, explique Maurizio Cotta. ¬ę¬†Elle conforterait les affirmations de Silvio Berlusconi sur une conspiration contre lui et serait le point culminant de sa carri√®re politique¬†¬Ľ, ajoute-t-il.

Ces derni√®res ann√©es, le pr√©sident a jou√© un r√īle d√©cisif dans la formation des coalitions, l’approbation ou le veto des nominations aux postes gouvernementaux.

En fait, l’actuel premier ministre, Mario Draghi, ancien directeur de la Banque centrale europ√©enne, est consid√©r√© comme le candidat potentiel le plus fort pour la pr√©sidence. Mais les analystes craignent qu’un d√©part pr√©matur√© de Mario Draghi en tant que chef du gouvernement ne bouleverse le d√©licat √©quilibre des pouvoirs alors que l’Italie tente de sortir de la pand√©mie de COVID-19.

C’est une crainte √©galement √©voqu√©e par Silvio Berlusconi, mettant en garde, pour ses propres raisons politiques, contre de nouvelles √©lections et une instabilit√© potentielle si Mario Draghi quitte le gouvernement pour la pr√©sidence.

Afin d’am√©liorer son taux d’audience, ¬ę¬†Il Cavaliere¬†¬Ľ se pr√©sente comme un homme d’√Čtat exp√©riment√© capable de rester au-dessus de la m√™l√©e politique.

Dans le syst√®me politique italien, les candidats au Quirinal doivent obtenir deux tiers des voix pour remporter la pr√©sidence. Si personne n’atteint cet objectif au cours des trois premiers tours – ce qui est g√©n√©ralement le cas – le seuil est abaiss√© √† 50 % des voix plus 1.

23 décembre 2021, Villa Grande, Rome : Silvio Berlusconi après une réunion des partis de centre-droit. PHOTO EPA-EFE

Pour franchir ce seuil, Silvio Berlusconi esp√®re obtenir plus de 50 voix sur les 113 l√©gislateurs non affili√©s, en comptant sur le secret du vote. Il doit √©galement s’assurer le soutien massif du bloc de centre-droit, qui comprend les souverainistes Matteo Salvini et Giorgia Meloni.

D’un point de vue math√©matique, les chances de Silvio Berlusconi de sortir vainqueur de la course √† la pr√©sidence sont minces, estime Maurizio Cotta. N√©anmoins, ¬ę¬†un crash est toujours possible, ce qui enverrait un tr√®s mauvais signal¬†¬Ľ, ajoute-t-il.

Le mois dernier, les journalistes de Il Fatto Quotidiano ont lanc√© une p√©tition demandant aux d√©put√©s italiens de ne pas soutenir la candidature de Berlusconi. ¬ę¬†Le pr√©sident de la R√©publique doit √™tre le garant de la Constitution, (alors que) Silvio Berlusconi est le garant de la corruption et de la prostitution¬†¬Ľ, peut-on lire dans la p√©tition.

Article pr√©c√©dentChuck Norris sur le point de devenir veuf : ¬ę¬†J’√©tais mort de peur¬†¬Ľ.
Article suivantAchevé en 1995, Le manuscrit du premier livre, Harry Potter et la pierre philosophale, a été rejeté. initialement 12 fois
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !