Accueil Dernières minutes ! Internationales Une Américaine accusée d’avoir volé dans un supermarché obtient plus de 2...

Une Américaine accusée d’avoir volé dans un supermarché obtient plus de 2 millions de dollars de dommages et intérêts

116
0

Un tribunal du comté de Mobile, dans l’État américain de l’Alabama, a décidé lundi qu’une femme qui avait été accusée d’avoir volé dans un supermarché devait recevoir 2,1 millions de dollars de dommages et intérêts. La femme a poursuivi Walmart pour un incident survenu en 2016, au cours duquel elle a été arrêtée pour vol à l’étalage, puis intimidée par un cabinet d’avocats.

En novembre 2016, Lesleigh Nurse a été arrêtée alors qu’elle aurait essayé de quitter un supermarché Walmart avec des produits d’épicerie qu’elle disait avoir déjà payés, d’après AL.com

La femme a dit qu’elle avait utilisé le système de caisse automatique, mais que l’appareil s’était bloqué et qu’elle avait dû demander l’aide d’un employé.

Cependant, l’infirmière affirme que les employés du magasin n’ont pas accepté son explication, alors que son mari et ses enfants avaient été témoins de la scène.

Lire aussi :  Donald Trump tiendra une conférence de presse un an après l'agression de ses partisans au Capitole

Elle a ensuite été arrêtée pour vol, mais l’affaire a été classée sans suite un an plus tard.

En décembre 2016, Nurse a commencé à recevoir des lettres d’un cabinet d’avocats de Floride menaçant d’intenter une action civile contre elle si elle ne leur versait pas 200 dollars, un montant bien supérieur à la valeur de la nourriture qu’elle était accusée d’avoir volée.

Selon la source citée, Walmart aurait demandé au cabinet d’avocats de lui envoyer les lettres.

« Les défendeurs ont créé une méthode pour accuser faussement plusieurs citoyens innocents de l’Alabama de vol à l’étalage et ont ensuite tenté de leur soutirer de l’argent », selon les documents judiciaires,

Walmart aurait gagné des centaines de millions de dollars grâce à cette pratique sur une période de deux ans, selon la source citée.

Lire aussi :  La route des adolescents albanais vers l'Occident, semée d'embûches. Père : L'Ouest n'est pas le paradis, mais c'est quand même un "petit paradis".

Les avocats de la défense de Walmart ont fait valoir que cette pratique est légale selon la loi de l’Alabama.

Un porte-parole de Walmart a déclaré que la société allait faire appel parce qu’elle « estime que le verdict n’est pas soutenu par les preuves et que les dommages et intérêts accordés dépassent ce qui est autorisé par la loi. »

« Nous voulons que nos clients aient une expérience d’achat sûre et agréable dans nos magasins. Nous prenons des mesures pour aider à prévenir, identifier et gérer correctement les cas de vol, qui constituent un problème pour tous les détaillants et coûtent à l’économie américaine des dizaines de milliards de dollars par an. Nous continuons à penser que nos associés ont agi de manière appropriée », a déclaré le porte-parole de la société.

Article précédentCe que le PDG de Huawei, Derek Yu, dit à propos du Nova 9, des lancements à venir et de la lutte contre les restrictions américaines
Article suivantLe chaos en Grèce. Les supporters du PAOK entrent sur le terrain et se battent avec la police
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !