Accueil Dernières minutes ! Taux de vaccination anti-COVID de 104% dans une commune. L’explication est simple

Taux de vaccination anti-COVID de 104% dans une commune. L’explication est simple

42
0

Tous les résidents du Palazzo Adriano et les étrangers vivant dans la région ont été vaccinés contre le COVID 19. Il s’agit d’une région de Sicile, en Italie, où les gens discutent fréquemment du COVID et des fake-news et ont une grande confiance dans le vaccin.

Le taux de vaccination anti-COVID au Palazzo Adriano est de 104%. L’explication est simple : absolument tous les résidents ont été vaccinés, ainsi que la plupart des non-résidents du Palazzo, selon The Guardian.

Les résidents du Palazzo Adriano disent qu’ils croient en la vaccination, et la plupart ont déjà reçu leur troisième dose ou sont en train de la recevoir.

« La statistique de 104% semble impossible, dit le maire de Pallazo, Nicolò Granà, mais en fait, à Palazzo Adriano, même les étrangers qui vivent ici, même s’ils ne vivent pas officiellement ici, ont été vaccinés. »

Lire aussi :  L'ancienne actrice porno Jenna Jameson ne peut plus marcher ! Ce que les médecins spécialistes des maladies rares ont découvert

« En mars de l’année dernière, c’est ce que nous craignions le plus », déclare Salvatore Spata (54 ans), conseiller municipal chargé de la culture.  » Un prêtre et une religieuse qui venaient d’une ville avaient le COVID, mais ils ne le savaient pas. Ils ont infecté certains villageois et une épidémie s’est déclarée, 16 personnes ont été infectées. Heureusement, c’est à ce moment-là que la campagne de vaccination a commencé. »

Palazzo a une population de 2 100 habitants et est l’une des 5 500 municipalités d’Italie comptant moins de 5 000 habitants. Beaucoup de jeunes ici sont partis ailleurs, pour trouver un emploi ou une meilleure vie.

Les gens se font vacciner pour protéger leurs proches et leurs voisins. De nombreux villages italiens ont atteint un taux de vaccination de 100 %, et d’autres un taux supérieur à 97 %. Avec peu d’habitants, les gens se persuadent mutuellement de se faire vacciner, « pour le bien des parents et des petits-enfants », explique Francesco Cuttonaro (73 ans), un résident.

Lire aussi :  Jens Stoltenberg met en garde la Russie : elle subira des "coûts sévères" si elle attaque l'Ukraine

Pourtant, les gens sont conscients des fausses nouvelles sur la vaccination, ils ont donc créé un groupe WhatsApp, où ils discutent des autres informations disponibles et combattent les fausses nouvelles avec des arguments.

Alors qu’au Palazzo Adriano, les gens sont unis et choisissent la voie de la vaccination, dans le reste de l’Italie, les habitants descendent dans la rue pour protester contre la vaccination et le certificat vert.

Article précédentAvec qui Sandra Bullock est intime après avoir été trahie en amour
Article suivantLe chef du FMI évalue l’impact de l’émergence de la variante omicron du Covid-19 sur le rythme de la reprise économique mondiale
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !