Accueil Dernières minutes ! Internationales Six Groenlandais demandent à l’État danois de les indemniser pour leur passé...

Six Groenlandais demandent à l’État danois de les indemniser pour leur passé colonial.

66
0

Les six Inuits encore en vie parmi les 22 séparés en 1951 de leur famille au Groenland alors qu’ils étaient enfants et envoyés au Danemark, alors puissance coloniale, réclament une compensation de l’État danois, qui a présenté ses excuses il y a un an, rapporte l’AFP.

« Ils ont perdu leur vie familiale, leur langue, leur culture et leur sentiment d’appartenance », a déclaré leur avocat Mads Pramming au quotidien Politiken, lundi.

« Cela constitue une violation de leur droit à la vie privée et familiale en vertu de l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme », a-t-il ajouté.

Dans une lettre adressée au Premier ministre Mette Frederiksen, les six septuagénaires réclament 250 000 couronnes (33 600 euros) chacun.

Pramming a donné au gouvernement deux semaines pour fournir une réponse, faute de quoi elle déposera une plainte.

Lire aussi :  La Russie soumettra des propositions aux États-Unis dans une semaine, dans le prolongement du sommet virtuel Poutine-Biden sur l'Ukraine.

« Nous sommes prêts à aller en justice si l’État ne paie pas », a-t-il assuré.

En 1951, 22 enfants du Groenland, qui était jusqu’en 1953 une colonie danoise avant d’acquérir progressivement le statut de territoire autonome, ont été élus pour s’installer dans la métropole danoise.

On leur a promis une vie meilleure, d’apprendre le danois et de retourner au Groenland pour devenir la future élite, en vertu d’un accord entre Copenhague et Nuuk, la capitale du Groenland.

Au Danemark, ces enfants étaient privés de contact avec leurs proches et, une fois rentrés, n’étaient pas envoyés dans leur famille mais placés dans un orphelinat, même s’ils n’étaient pas orphelins.

Lire aussi :  La statue équestre de Theodore Roosevelt à New York a été démontée et expédiée dans le Dakota du Nord.

Plusieurs d’entre eux n’ont jamais revu leur famille.

En décembre, le Premier ministre a présenté des excuses officielles.

« Nous ne pouvons plus changer ce qui s’est passé. Mais nous pouvons prendre nos responsabilités et nous excuser auprès de ceux dont nous aurions dû nous occuper mais qui ont échoué », a déclaré le chef du gouvernement.

Selon le ministre des affaires sociales, les excuses n’étaient pas nécessairement destinées à conduire à des paiements de compensation, rapporte Agerpres.ro.

« Le gouvernement et moi-même pensons qu’il est essentiel de reconnaître les erreurs du passé et qu’il est important d’en tirer des leçons pour que l’histoire ne se précipite pas à nouveau », a déclaré Astrid Krag à Politiken.

Article précédentL’Ukraine a signé un contrat avec les États-Unis pour la construction de deux réacteurs à la centrale atomique de Hmelnitsky.
Article suivantLe Salvador va inaugurer la Bitcoin City, initialement financée par des obligations en bitcoins d’un milliard de dollars
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !