Accueil Economie Shell va se retirer de toutes ses activit√©s en Russie, suivant l’exemple...

Shell va se retirer de toutes ses activit√©s en Russie, suivant l’exemple de BP.

106
0

Shell va se retirer de toutes ses op√©rations en Russie, y compris d’une importante usine de gaz naturel liqu√©fi√©, a annonc√© lundi le groupe anglo-n√©erlandais, devenant ainsi la derni√®re grande entreprise √©nerg√©tique occidentale √† se retirer apr√®s l’invasion de l’Ukraine par l’arm√©e russe, rapporte Reuters.

La société norvégienne Equinor prévoit également de quitter la .

Sakhaline 2, situ√© au large de la c√īte nord-est de la Russie, est √©norme. Il produit environ 11,5 millions de tonnes de GNL par an, qui sont export√©es vers les principaux march√©s, dont la et le Japon.

Pour Shell, le plus grand n√©gociant de GNL au monde, l’abandon du projet porte un coup √† ses plans d’approvisionnement en gaz des march√©s √† croissance rapide au cours des prochaines d√©cennies.

Shell a d√©clar√© que le retrait de la Russie n’affecterait pas ses projets de transition vers des √©nergies renouvelables et √† faible teneur en carbone.

Lire aussi :  Nationalisation de la plus grande entreprise √©nerg√©tique de France : Combien l'√Čtat paie-t-il pour les actions d'EDF ?

La soci√©t√© pr√©voit √©galement de mettre fin √† sa participation au gazoduc 2 reliant la Russie et l’, qu’elle a contribu√© √† financer dans le cadre d’un consortium d’entreprises.

L’Allemagne a bloqu√© le processus d’approbation du gazoduc la semaine derni√®re.

Shell a d√©clar√© que la d√©cision de c√©der ses participations en Russie entra√ģnerait une d√©pr√©ciation.

Shell avait des actifs d’environ 3 milliards de dollars dans ces soci√©t√©s russes √† la fin de 2021, selon le communiqu√©.

¬ę¬†Nous sommes choqu√©s par les pertes de vies humaines en , que nous d√©plorons, r√©sultant d’un acte insens√© d’agression militaire qui menace la s√©curit√© europ√©enne¬†¬Ľ, a d√©clar√© le PDG de Shell, Ben van Beurden, dans un communiqu√©.

Lire aussi :  Semaine de travail de quatre jours test√©e √† partir de juin au Royaume-Uni

Shell veut √©galement quitter Salym Petroleum Development, une autre coentreprise qu’elle avait avec .

Ensemble, Salym et Sahalin 2 ont contribué à hauteur de 700 millions de dollars au bénéfice net de Shell en 2021.

¬ę¬†D√©cision juste du conseil d’administration de Shell de c√©der ses activit√©s russes¬†¬Ľ, a d√©clar√© Adam Matthews, directeur charg√© des investissements pour le Church of England Pension Board, qui investit dans Shell, dans un post LinkedIn.

¬ę¬†Dans le sillage de la d√©cision de BP, l’accent est mis sur ceux qui n’ont pas encore pris une telle mesure¬†¬Ľ, a d√©clar√© M. Matthews.

D’autres entreprises occidentales, dont la banque mondiale HSBC et la plus grande soci√©t√© de location d’avions AerCap, ont d√©clar√© qu’elles pr√©voyaient de quitter la Russie alors que les gouvernements occidentaux imposent des sanctions √©conomiques √† Moscou.

Article pr√©c√©dentMessi se d√©fend apr√®s avoir √©t√© critiqu√© pour son manque d’adaptation au PSG : ¬ę¬†Nous sommes sur cette voie¬†¬Ľ.
Article suivantTest de culture générale : Si tu te taisais, tu resterais un philosophe
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vid√©os, et de la p√Ętisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualit√©s que je juge importantes de relayer !