Accueil Internationales Selon M. Lavrov, l’accord sur la reprise des exportations de céréales n’exclut...

Selon M. Lavrov, l’accord sur la reprise des exportations de céréales n’exclut pas des attaques contre les infrastructures militaires à Odessa

69
0

Le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré lundi que l’attaque russe contre le port d’Odessa ne violait aucun des engagements pris par la Russie dans le cadre d’un accord visant à débloquer les expéditions de céréales à travers la mer Noire, rapporte CNN.

« Si nous parlons de l’épisode qui s’est déroulé à Odessa, il n’y a rien dans les obligations que la Russie a contractées – y compris dans les accords signés le 22 juillet à Istanbul – qui nous interdise de poursuivre l’opération militaire spéciale, de détruire l’infrastructure militaire et d’autres cibles militaires », a déclaré M. Lavrov aux journalistes, selon… CNN.

Lire aussi :  Chef de la Banque centrale de Russie : le pays a suffisamment de réserves en or et en yuan

Le ministre russe des Affaires étrangères a répété les affirmations de Moscou selon lesquelles l’armée de la Fédération de Russie a attaqué des cibles exclusivement militaires.

« Quant aux cibles de ces frappes de haute précision, elles sont situées dans une partie distincte du port d’Odessa, dans la partie dite militaire du port d’Odessa », a-t-il précisé. « Ces cibles étaient un bateau de combat des forces navales ukrainiennes et le dépôt de munitions, où des missiles antinavires Harpoon avaient été récemment livrés. Ils ont été amenés là pour constituer une menace pour la flotte russe de la mer Noire », a déclaré le chef de la diplomatie russe.

Lire aussi :  Première historique. Amy Bauernschmidt est la première femme à commander un porte-avions américain.

« Les experts ont également confirmé que le terminal céréalier du port d’Odessa est situé à une distance considérable de l’établissement militaire, il n’y a pas d’obstacles pour la livraison des céréales aux clients conformément aux accords signés à Istanbul, nous ne les avons pas créés », a ajouté Lavrov.

Le ministre russe des Affaires étrangères se rend dans plusieurs pays africains pour tenter d’obtenir un soutien à l’invasion de l’ par la Russie. Les populations africaines ont été les plus durement touchées par les restrictions imposées aux exportations de céréales ukrainiennes.

Article précédentMSI Modern 14, petit ordinateur portable pour le bureau ou le plaisir [TECH REVIEW]
Article suivantL’Ukraine veut 15 à 20 milliards de dollars du FMI pour financer son économie détruite par l’invasion russe.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !