Accueil Divertissements Sport Roger Federer se souvient : « Le gazon est imprévisible, la surface intérieure...

Roger Federer se souvient : « Le gazon est imprévisible, la surface intérieure est ma préférée ».

26
0

Roger Federer était un homme en mission dans la première partie de la saison 2002, atteignant la première finale du Masters 1000 à Miami et remportant le premier titre à ce niveau à Hambourg en mai pour se retrouver dans le top 10. Après ce résultat notable, le jeune Suisse s’est essoufflé, quittant Roland Garros et Wimbledon sans aucune victoire à son actif et luttant avant l’US Open, notamment sur le plan personnel.

Roger a retrouvé la forme à New York pour se hisser au quatrième tour, battant Xavier Malisse 4-6, 6-3, 6-4, 6-4 en deux minutes et 13 minutes pour une troisième victoire consécutive au dernier Majeur de la saison. Après un début laborieux, Federer a trouvé le rythme pour remporter la victoire en quatre sets. Il se sent mieux sur le court que les mois précédents et espère qu’il en sera de même pour la suite du tournoi.

Lire aussi :  Garbine Muguruza, Belinda Bencic et Jelena Ostapenko se retirent d'Adélaïde.

Parlant de ses capacités sur différentes surfaces, Roger a admis qu’il se sentait le plus à l’aise sur les courts en salle, où les conditions sont toujours les mêmes. Il a également mentionné à quel point il est difficile de maîtriser le gazon, espérant que d’autres bons résultats seront obtenus sur cette surface rapide dans les années à venir.

Malgré ce titre à Hambourg et quelques autres résultats de valeur, Federer a désigné la terre battue comme sa surface la plus vulnérable et celle où il doit le plus améliorer son jeu pour rester compétitif.

Roger Federer a atteint le quatrième tour de l’US Open 2002.

« Je dirais que ma surface préférée doit être l’intérieur ; mes premiers succès sont venus dessus.

J’ai toujours aimé jouer en intérieur car les conditions sont toujours les mêmes. D’autre part, le gazon est imprévisible car nous ne jouons pas beaucoup dessus. Je pense que j’ai encore besoin de quelques années sur le gazon avant de pouvoir dire à quel point je suis bon.

Lire aussi :  Quand Rafael Nadal, 17 ans, s'est assis dans le box de Roger Federer

Je sais que la surface de l’US Open est bonne pour mon jeu car j’ai un jeu complet. Je pense avoir de bons résultats sur les courts durs extérieurs. Je ne lutte plus contre le vent et le soleil. Cela a quelque chose à voir avec mon jeu de jambes ; je l’ai amélioré au fil des ans.

L’argile est ma surface la plus faible. Tous nos rivaux de la Coupe Davis choisiront la terre battue, même si j’ai peut-être les meilleurs résultats sur celle-ci jusqu’à présent. C’est sur la terre battue que je peux le plus m’améliorer, d’autant que je n’y joue pas assez par rapport à la surface extérieure dure et à la surface intérieure ». Roger Federer a déclaré.

Article précédentPaula Badosa, Leylah Fernandez et Simona Halep en double à l’Open d’Australie
Article suivantLeylah Fernandez et Elina Svitolina en vedette à Monterrey
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !