Accueil Santé Réponses induites par la vaccination pour la neutralisation du sous-variant Omicron

Réponses induites par la vaccination pour la neutralisation du sous-variant Omicron

117
0

Dans une √©tude r√©cente publi√©e sur le site Web de l medRxiv*, les chercheurs ont r√©sum√© les donn√©es existantes sur la neutralisation des sous-variants de la variante Omicron du coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu s√©v√®re (SRAS-CoV-2) (BA.1, BA.1.1, BA.2, BA.2.12.1, BA.3 et BA.4/5). Ils ont √©galement effectu√© une √©valuation comparative des r√©ponses de neutralisation crois√©e des sous-variants d’Omicron par rapport √† l’antig√®ne de la souche Wuhan-Hu-1 (prototype).

Etude : Réponses de neutralisation post-vaccinales aux sous-variants d'Omicron. Crédit image : Naeblys/Shutterstock
√Čtude : R√©ponses de neutralisation post-vaccination aux sous-variants d’Omicron. Cr√©dit image : Naeblys/Shutterstock

L’√©volution continue d’Omicron et l’√©mergence cons√©quente de sous-variants ayant une transmissibilit√© et une immuno-√©vasion plus √©lev√©es ont menac√© l’efficacit√© de la en r√©duisant les r√©ponses de neutralisation crois√©e induites par la vaccination. √Čtudes in vitro ont signal√© une fonction Ab () nettement inf√©rieure contre la de pointe (S) d’Omicron chez les personnes convalescentes et √©es ayant des ant√©c√©dents d’infections non Omicron.

A propos de l’√©tude

Dans cette étude, les chercheurs ont évalué les réponses de neutralisation du sous-variant Omicron induites par les vaccinations contre le coronavirus 2019 (COVID-19).

Des bases de donn√©es telles que PubMed, medRxiv et bioRxiv ont √©t√© consult√©es entre le 26 novembre 2021 et le 25 juillet 2022, √† la recherche d’√©tudes √©valuant les r√©ponses de neutralisation des Ab (nAb) aux sous-variants d’Omicron apr√®s la vaccination COVID-19. L’√©tude √©tait accessoire √† une revue de la litt√©rature. Elle n’incluait que les √©tudes publi√©es ou pr√©imprim√©es √©valuant les r√©ponses nAb pour ‚Č•1 sous-variant Omicron induit par un vaccin COVID-19 approuv√© par l’Organisation mondiale de la sant√© (OMS). Elle a √©galement analys√© les √©chantillons obtenus dans les

Des donn√©es ont √©t√© obtenues sur le test de neutralisation, la souche SRAS-CoV-2 de r√©f√©rence, la taille de l’√©chantillon, les doses de vaccination, le type de vaccination, la dur√©e entre la vaccination la plus r√©cente et le pr√©l√®vement de l’√©chantillon, les titres nAb pour la souche Wuhan-Hu-1 et les sous-variants Omicron, ainsi que les proportions d’√©chantillons pr√©sentant des titres nAb d√©tectables ou la souche prototype et chaque sous-variant.

Les √©tudes ont √©t√© exclues si des tests de neutralisation de substitution ont √©t√© utilis√©s, si des personnes immunod√©prim√©es ont √©t√© √©chantillonn√©es et si les cohortes d’√©tude comprenaient des r√©pondeurs faibles ou √©lev√©s pr√©s√©lectionn√©s. Les √©tudes comportant plus de 20 % d’individus pr√©sentant une immunit√© hybride (infection naturelle et vaccination) ont √©galement √©t√© exclues. Les r√©ductions m√©dianes des titres d’AcN de la sous-variante Omicron entre elles et par rapport √† la souche Wuhan-Hu-1 ont √©t√© √©valu√©es et les pourcentages m√©dians de r√©pondeurs par souche ont √©t√© calcul√©s.

Résultats

Au total, les r√©sum√©s de 6 318 √©tudes ont √©t√© examin√©s, parmi lesquels seulement 213 √©tudes √©taient √©ligibles pour une analyse compl√®te du texte, dont 153 ont √©t√© consid√©r√©es pour l’analyse finale. Environ 80 % (n=122 √©tudes) des √©tudes ont √©valu√© les r√©ductions de plis des sous-variants d’Omicron par rapport √† la souche Wuhan-Hu-1, 22 % (n=33) des √©tudes ont √©valu√© les r√©ductions de plis des autres sous-variants d’Omicron concernant Omicron BA.1, et 88 % (n=135) ont fourni des donn√©es sur le pourcentage de r√©ponses √† ‚Č•1 sous-variant d’Omicron.

Parmi les √©tudes incluses, apr√®s la primovaccination par COVID-19, les r√©ductions des titres d’anticorps non sp√©cifiques √† la souche Wuhan-Hu-1 ont montr√© de grandes variations, de 4,2 fois pour Omicron BA.3 √† 22 fois pour Omicron BA.4/5. Chez les individus stimul√©s, les r√©ductions des titres √©taient comparables pour toutes les sous-variantes d’Omicron (entre 6 et 7 fois), √† l’exception de la sous-variante Omicron BA.4/5 (13 fois).

Les titres d’Acn induits apr√®s les vaccinations primaires et les vaccinations de rappel √©taient similaires pour toutes les sous-variantes d’Omicron, √† l’exception de BA.4/5 pour laquelle les r√©ductions de plis √©taient plus √©lev√©es (deux fois plus √©lev√©es) par rapport √† Omicron BA.1. Les pourcentages de r√©pondeurs par sous-variant Omicron √©taient faibles apr√®s la primo-vaccination par COVID-19 (entre 34 % et 57 %) par rapport √† la souche Wuhan-Hu-1 (96 %). Ils ont n√©anmoins augment√© apr√®s les vaccinations de rappel (entre 85 % et 93 %).

Parmi les √©tudes incluses, 82 % (n=125 √©tudes) ont fourni des donn√©es sur les r√©ductions de plis du sous-variant ‚Č•1 Omicron par rapport √† la souche Wuhan-Hu-1. Apr√®s la primo-vaccination par le COVID-19, les r√©ductions du nombre de copies par rapport √† la souche Wuhan-Hu-1 √©taient importantes pour toutes les sous-variantes Omicron, allant de 4,2 fois pour la sous-variante Omicron BA.3 √† 22 fois pour les sous-variantes Omicron BA.4/BA.5, et √©taient observ√©es pour toutes les plateformes vaccinales, les r√©ductions les plus importantes (42,5 fois) √©tant obtenues par les vaccins COVID-19 √† base de sous-unit√©s prot√©iques.

Les r√©ductions de plis contre la souche Omicron BA.1 par rapport √† la souche Wuhan-Hu-1 √©taient plus √©lev√©es (21 fois) pour les vaccins COVID-19 √† base d’acide ribonucl√©ique messager (ARNm) par rapport aux vaccins √† base de vecteur (12 fois) et aux vaccins COVID-19 inactiv√©s (11 fois). En outre, les r√©ductions de plis pour les strat√©gies de vaccination h√©t√©rologue contre le COVID-19 impliquant des vaccins √† ARNm √©taient importantes (22 fois).

Apr√®s les vaccinations de rappel, les r√©ductions de plis des titres d’AcN pour les sous-variants d’Omicron par rapport au prototype Wuhan-Hu-1 n’√©taient pas aussi importantes que celles observ√©es apr√®s les vaccinations primaires et se situaient entre 6 fois pour Omicron BA.2 et 13 fois pour Omicron BA.4/5. Les r√©ductions m√©dianes du nombre de plis d’AcN √©taient huit fois, neuf fois, dix fois et six fois plus importantes pour Omicron BA.1 par les vaccins √† base de vecteurs, inactiv√©s et prot√©iques que pour les vaccins √† ARNm ; toutefois, les r√©sultats √©taient h√©t√©rog√®nes.

Dans l’ensemble, les r√©sultats de l’√©tude ont montr√© que les r√©ductions des plis des titres d’AcN des sous-variants d’Omicron par rapport √† la souche Wuhan-Hu-1 variaient consid√©rablement apr√®s les vaccinations primaires COVID-19 mais √©taient similaires apr√®s les vaccinations de rappel, sauf pour Omicron BA.4/5, pour lequel les r√©ductions des plis √©taient plus √©lev√©es. Les r√©sultats ont montr√© que l’efficacit√© du vaccin est probablement plus faible pour les sous-variants Omicron, en particulier pour BA.4/5.

*Note importante

medRxiv publie des rapports scientifiques préliminaires qui ne sont pas évalués par des pairs et qui, par conséquent, ne doivent pas être considérés comme concluants, ni guider la pratique clinique/le comportement en matière de santé, ni être traités comme des informations établies.

Article pr√©c√©dentShehbaz Sharif nommera le nouveau chef de l’arm√©e et se rendra en Chine en novembre : Rapport
Article suivantCinq des 10 fintechs les plus influentes de 2022 sont des sociétés de crypto-monnaie.