Rénovation énergétique : le témoignage de Martine à Rochefort

0 16

 

Martine a acquis une maison dans le centre bourg de Rochefort en 2012. Après y avoir vécu quelques années, elle a décidé d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Face à la diversité des travaux nécessitant l’intervention de plusieurs corps de métiers, Martine a choisi de se faire accompagner.

« J’ai souhaité accéder à la propriété dans le tissu urbain existant, si possible dans un quartier proche de la gare. Je voulais une maison de plain-pied, bien exposée. » Martine avait conscience que cet achat impliquerait probablement des travaux.

« Le fait de vivre dans la maison, construite à plusieurs époques, m’a permis de la connaître et d’apprécier ses qualités.» Elle décide dans un premier temps de demander des devis sur plusieurs parties de la maison, avant d’envisager sa rénovation différemment. « Voir qu’il y avait une Agence Régionale pour accompagner les propriétaires privés sur leurs travaux et la mise en œuvre de leur dossier administratif a été le déclic.»

Être bien entourée

Une fois la décision d’entreprendre les travaux prise, « Artéé a fait un diagnostic avec une caméra thermique.» Face à la diversité de natures de travaux à entreprendre, Martine décide de faire appel à une entreprise de rénovation globale. « L’entreprise m’a proposé un devis rapidement. C’est la première fois que je voyais un devis aussi clair et bien documenté.»

Des objectifs de résultats

Le suivi intermédiaire sur le chantier, compris dans la mission complète d’Artée, a permis de repérer quelques points de faiblesses inévitables dans une rénovation aussi complexe au niveau de l’isolation, grâce à un nouveau passage de la caméra thermique. Au final, le résultat d’isolation demandé et calculé dans le devis initial est atteint, preuve à l’appui. « Cet objectif de résultat permet d’être sûr de gagner sur sa facture d’énergie et d’avoir le confort envisagé. »

La façon dont se sont déroulés les travaux, le respect du calendrier et les résultats obtenus donnent maintenant des idées à Martine. « Ça me donne envie de continuer pour arranger les façades des pièces annexes : garage, buanderie… » 

Le point de vue de l’entreprise

François-Maxime Fuchs est co-gérant d’Archénergie, entreprise de 17 personnes installée en Gironde et en Charente-Maritime, qui est intervenue sur le chantier de Martine. Cette société créée en 2011 est spécialisée sur la rénovation thermique multi-lots chez les particuliers. « L’idée d’Archénergie est de prendre le recul nécessaire pour étudier le projet et mettre en face les solutions adaptées, puis de passer à la mise en exécution. Artéé a réalisé l’étude thermique et nous sommes arrivés après cette phase. Le fait de connaître parfaitement ce métier nous permet une approche critique et une optimisation de l’étude. »

Benoît Hedouin, le chargé d’affaires qui a suivi le chantier, complète : « L’étude avait pointé les causes. Notre travail a consisté à découper le bâtiment en parties historiques pour voir ce qu’il fallait faire techniquement. Toute la difficulté du projet était d’arriver à proposer un système cohérent dans son ensemble en sachant qu’on ne pouvait pas traiter toutes les parties de la même façon. Il est primordial de tenir compte de la spécificité du bâti. Je pense que c’est ce regard d’ensemble qui a plu à Martine. »

 

Un regard d’ensemble

La solution proposée par Archénergie a ainsi combiné des isolants de toiture différents. De même, pour les murs, le système de chauffage optimisé, l’isolation des fenêtres et la VMC, pour être sûr de traiter toutes les problématiques de points froids, de ponts thermiques et éviter la condensation.

« La compréhension de la maison doit s’accompagner de celle de l’occupant. C’est important car ça permet d’identifier les vrais besoins en donnant accès à une information complète. » Un point de vue partagé par Artéé. « Nous sommes très complémentaires et c’est pour ça que ça fonctionne bien, car il y a ce recul qui est important pour le client. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.