Rencontre avec Alexandre, rédacteur web à Genève

0 125

The Inquirer est un média d’information collaboratif porté par des journalistes qui ont à cœur la rédaction web ! C’est donc avec un plaisir non-dissimulé que nous consacrons aujourd’hui quelques lignes sur ce métier du web essentiel et trop souvent déconsidéré !

Pour obtenir un point de vue extérieur, nous avons décidé d’inviter Alexandre qui travaille comme rédacteur web au sein d’une agence depuis déjà 8 ans. Une expérience qui lui permet de porter un regard juste et pertinent sur ce métier pas toujours évident au quotidien.

Bonjour Alexandre, peux-tu te présenter ?

Bonjour à tous et merci à The Inquirer pour l’interview. Je suis Alexandre, j’ai 32 ans et je travaille comme rédacteur web en Suisse au sein d’une agence (même si j’ai toujours quelques missions en freelance).

J’ai suivi un cursus littéraire mais rien ne me prédestinait à travailler sur le web. A 22 ans, j’ai créé un blog sur le cinéma, ma plus grande passion. Prenant peu à peu goût à la rédaction web, j’ai décidé de tenter l’aventure en freelance deux ans plus tard à l’âge de 24 ans.

Au cours de ces huit années, j’ai travaille sur pas mal de projets différents dans des thématiques variées. J’ai rédigé pour des startups, des PME, des grands-comptes ainsi que pour des sites personnels.

J’ai longtemps travaillé en freelance et j’ai rejoins il y a deux ans une agence web spécialisée dans la création de contenu. Ce nouveau poste m’a permis d’être au contact avec d’autres rédacteurs ainsi que des professionnels du web. Je pense désormais avoir une bonne vision d’ensemble de ce que l’on peut faire ou non sur Internet !

Alors du coup, un rédacteur web, qu’est-ce c’est ? Que fait-il au quotidien ?

Alors, pas de surprise ! Tout est dans le nom : Un rédacteur web rédige pour le web. Sa mission consiste donc à écrire du contenu qui sera ensuite publié sur un média en ligne.

Cela peut être un site web bien-sûr mais aussi un réseau social, un livre blanc, un e-mail (lors d’une campagne emailing par exemple). Le contenu produit peut prendre la forme d’un article, d’une fiche produit, d’une page de vente ou d’une brochure.

En clair, un rédacteur web peut intervenir sur toutes les formes de contenu « textuel » possibles.

On dit souvent que la rédaction et le web ne peuvent être dissociés, pourquoi ?

En effet, Internet est à la base un réseau qui vise à échanger des informations. Ces données peuvent être des images, des fichiers audio, vidéos et biens-sûr du texte !

Le texte est encore à l’heure actuel le format privilégié. Quand on cherche des informations sur les moteurs de recherche, les résultats retournés, pour la grande majorité, contiennent essentiellement du texte !

La rédaction web occupe une place fondamentale dans la réalisation d’un site internet. Il faut du contenu pour expliquer l’utilisation de ses produits, présenter son offre, convaincre l’internaute, etc.

Le contenu doit occuper une place de choix pour optimiser au mieux son tunnel de conversion.

Un métier essentiel…et pourtant certains rédacteurs web peinent à en vivre

Effectivement. Comme tous les métiers du web, les « locaux » souffrent d’une concurrence jugée déloyale. Les entreprises préfèrent parfois faire appel à des agences de rédaction off-shore basées en Afrique.

Les tarifs proposés par ces agences off-shore sont imbattables. Mais la qualité ne suit pas toujours. A vrai dire, c’est même rarement le cas.

Les rédacteurs web qui veulent vivre de leur métier doivent apprendre à se valoriser : Le contenu que nous produisons permet aux entreprises d’acquérir du trafic via le SEO, de convertir les visiteurs, de se crédibiliser et d’établir son autorité et de travailler son image de marque !

Des articles avec de la valeur ajoutée sont partagés sur les réseaux sociaux, les forums et même sur les autres sites internet.

La rédaction web joue donc un rôle fondamental dans la stratégie de communication et on ne peut pas passer outre !

Au fil des années, j’ai appris à valoriser mon métier.

Non, je ne suis pas le rédacteur web le moins cher du marché, j’ai même des tarifs assez élevés. En revanche, je sais que le contenu que je produis possède une vraie valeur.

Mes clients me font confiance et constatent les effets positifs de mon travail.

C’est le plus important !

Tu as mentionné le SEO. Quelle est la relation entre la rédaction et le référencement…Peux-tu nous en dire plus ?

Le SEO (ou référencement naturel en français) vise à améliorer le positionnement global d’un site sur les moteurs de recherche.

Une entreprise va chercher à acquérir du trafic ciblé en se positionnant sur des requêtes pertinentes pour son activité.

Par exemple, une agence immobilière à Genève va cibler des requêtes comme « immobilier Genève », « agence immobilière Genève », « Acheter maison genève » ou encore « achat bien immobilier Genève », etc.

Si le site de cette agence se positionne en première page sur ces différentes requêtes, il obtiendra un trafic qualifié qui va lui rapporter du business !

Le SEO est donc un enjeu crucial. Pas toujours facile, malheureusement ! Les résultats dépendent du bon vouloir de Google, Bing et Yahoo.

De ce que l’on sait, les moteurs utilisent le contenu d’une page et sa popularité (c’est-à-dire son profil de liens) pour décider de sa pertinence ou non !

Un bon rédacteur web prend le SEO en considération et cherche à produire un texte qui va à la fois plaire aux internautes mais aussi aux moteurs de recherche.

Comment ? En ciblant les bons mots-clés, en enrichissant le texte d’un point de vue lexical, en traitant les requêtes associées afin de signifier l’exhaustivité du contenu auprès des moteurs, en balisant la page avec un code html adéquat.

Ne pas oublier de faire des liens internes vers d’autres pages du site et pourquoi pas des liens externes quand l’occasion s’y prête !

En clair, rédiger un contenu qui performe demande des compétences. Cet axe SEO compose désormais la part la plus importante de mon travail de rédacteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.