Accueil Economie Renault, OMV et Engie figurent parmi les entreprises exposées aux sanctions russes

Renault, OMV et Engie figurent parmi les entreprises exposées aux sanctions russes

252
0

Les entreprises internationales exposĂ©es Ă  la Russie se prĂ©parent Ă  de nouvelles sanctions occidentales après l’invasion de l’Ukraine par Moscou, rapporte Reuters, citĂ© par news.ro.

Voici une liste publiée par Reuters de certaines de ces entreprises, par région :

ENTREPRISES EUROPÉENNES
BASF

BP

COCA-COLA HBC

DANONE

Le fabricant de yaourts français Danone contrôle la marque de produits laitiers russe Prostokvanhino et obtient 6 % des ventes totales dans le pays.

ENGIE

ECHINOR

La société norvégienne Echinor possède des participations minoritaires dans trois champs pétrolifères russes.

GENERALI

HEIDELBERGCEMENT

MAIRE TECNIMONT

METRO

Le détaillant allemand Metro emploie environ 10 000 personnes en , où il sert environ 2,5 millions de clients, et exploite 26 magasins en .

NESTE

NESTLE

Le géant suisse des biens de consommation NESTLE possède six usines en Russie, notamment des usines de confiserie et de boissons, selon son site web. Ses ventes en Russie en 2020 ont représenté environ 1,7 milliard de dollars.

PNEUMATIQUES NOKIAN

OMV

RENAULT

ROLLS ROYCE

SAFRAN

La société russe VSMPO-AVISMA est le plus grand fournisseur de titane du fabricant français de moteurs à réaction, bien que la société française affirme que la Russie fournit moins de la moitié de ses besoins.

SHELL

ENERGIES TOTALES

Le groupe français Total est l’un des principaux investisseurs en Russie, avec une participation de 19,4 % dans la sociĂ©tĂ© russe Novatek, une participation de 20 % dans la coentreprise Yamal LNG, 21,6 % dans Arctic LNG 2, une participation de 20 % dans le champ pĂ©trolier offshore de Kharyaga et diverses opĂ©rations dans les secteurs des Ă©nergies renouvelables, du raffinage et de la chimie du pays, selon son site web.

Lire aussi :  La foire de Hanover a Ă©tĂ© reportĂ©e Ă  dĂ©but juin. Il Ă©tait prĂ©vu qu'elle ait lieu en avril
UNIPER

La sociĂ©tĂ© allemande de services publics Uniper a une exposition d’un milliard de dollars Ă  2, ainsi qu’Ă  cinq centrales Ă©lectriques en Russie d’une capacitĂ© combinĂ©e de 11,2 gigawatts, fournissant environ 5 % des besoins Ă©nergĂ©tiques totaux de la Russie. Uniper et son actionnaire de contrĂ´le Fortum possèdent ensemble 12 centrales Ă©lectriques en Russie et y emploient 7 000 personnes.

VOLKSWAGEN

Le constructeur automobile allemand Volkswagen possède deux usines et emploie environ 4 000 personnes en Russie. Elle a construit environ 170 000 vĂ©hicules dans le pays en 2021, un chiffre faible par rapport aux 8,9 millions d’unitĂ©s vendues dans le monde l’annĂ©e dernière.

LES ENTREPRISES ASIATIQUES :
JAPON TOBACCO

JAPAN TOBACCO emploie environ 4 000 personnes dans ses usines en Russie, et ses paiements d’impĂ´ts en 2020 ont reprĂ©sentĂ© 1,4 % du budget de l’État de la FĂ©dĂ©ration de Russie, a indiquĂ© l’entreprise sur son site web. L’ancien monopole du tabac dĂ©pend de la CommunautĂ© des États indĂ©pendants, dont la Russie et le Belarus, pour environ un cinquième de ses bĂ©nĂ©fices.

Lire aussi :  Le secteur des puces sous la pression gĂ©opolitique actuelle : les implications des tensions entre les États-Unis et la Chine sur le marchĂ© mondial des semi-conducteurs
MARUBENI CORP

La maison de commerce japonaise possède quatre bureaux en Russie, où elle vend des pneus pour les équipements miniers et exploite un centre de contrôle sanitaire.

MITSUBISHI CORP

La sociĂ©tĂ© distribue des vĂ©hicules Mitsubishi Motor par l’intermĂ©diaire d’environ 141 concessionnaires en Russie et dĂ©tient une participation dans le projet de dĂ©veloppement pĂ©trolier et gazier Sakhalin II, qui approvisionne le Japon en gaz naturel liquĂ©fiĂ© (GNL) et commercialise du charbon, de l’aluminium, du nickel, du mĂ©thanol, des plastiques et d’autres matĂ©riaux. Elle fournit Ă©galement Ă  la Russie des Ă©quipements de centrales Ă©lectriques et d’autres machines.

SBI HOLDINGS

La SBI Bank, créée il y a près de trois décennies, fournit des services aux entreprises et des prêts aux sociétés japonaises qui développent leurs activités en Russie.

TOYOTA

L’usine Toyots de Saint-PĂ©tersbourg, en Russie, produit des vĂ©hicules Camry et RAV4 et possède un bureau de vente Ă  Moscou. Elle emploie environ 2 600 personnes, dont 26 ressortissants japonais, sur ces sites.

Article précédentUn médecin indien bloqué en Ukraine avec ses animaux domestiques, une panthère et un jaguar PHOTO
Article suivantLe scandale de la blessure de Mbappe. Gueye a reçu des menaces incroyables de la part de fans
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !