Accueil Internationales Qui est derrière les protestations des camionneurs au Canada. Le « convoi de...

Qui est derrière les protestations des camionneurs au Canada. Le « convoi de la liberté » occupe Ottawa depuis 10 jours.

215
0

Le « convoi de la liberté », la manifestation transfrontalière des camionneurs canadiens contre la vaccination obligatoire, s’est transformé en une occupation de 10 jours de la capitale Ottawa, un blocus de la ville par des dizaines de camions qui a incité les autorités à déclarer l’état d’urgence lundi.

Parti pour la capitale le 23 janvier, le convoi de camionneurs est devenu un manifeste de protestation dans lequel les organisations et les militants anti-vaccins et anti-gouvernementaux se sont unis dans une coordination sans précédent. Cette manifestation a ensuite été reprise par des groupes conspirationnistes similaires dans le monde entier.

Toutefois, dans un Live, M. Bauder a exhorté ses partisans à « laisser tomber le discours sur les vaccins » et à rester attachés au message central de « liberté ».

Son action a reçu le soutien du grand public et de l’opinion publique : des politiciens du Parti conservateur canadien, parti d’opposition, sont venus discuter avec les manifestants. Donald Trump et Elon Musk ont exprimé leur soutien, tout comme les modérateurs de Fox News, qui ont suivi de près l’évolution de ce que la police canadienne a appelé un « siège… »

Lire aussi :  Deux jets F-16 ont décollé pour intercepter un avion de passagers entrant dans l'espace aérien portugais.

Bauder promet de ne pas partir tant qu’il n’aura pas obtenu l’annulation des mandats, et même un « protocole d’accord » qui, selon lui, forcerait la main du gouvernement, peut-être même au point de déclencher de nouvelles élections si suffisamment de personnes sont prêtes à souscrire à ces exigences.

« Nous voulons nous concentrer sur les politiciens, leurs maisons, leurs emplacements », a menacé Pat King dans une émission Facebook Live en janvier.

L’étape suivante consiste à bloquer les grandes chaînes d’approvisionnement, a-t-il souligné.

Les organisateurs de l’occupation ont recueilli des fonds de plus de 6 millions de dollars canadiens (4,7 millions de dollars américains).

Lire aussi :  La reine Elizabeth II a annulé sa participation à la cérémonie religieuse du jubilé de vendredi.

Ils ont réussi à se coordonner pour attirer des « convois de solidarité », bloquant le passage de Coutts entre l’Alberta et le Montana, à pousser les ressources policières de Toronto et de Québec à leurs limites et à attirer l’attention de militants partageant les mêmes idées à Helsinki, Canberra, Londres et Bruxelles.

Les Canadiens ont le droit de protester, a tweeté M. Trudeau, mais soyons clairs : ils n’ont pas le droit de bloquer notre économie, notre démocratie ou la vie quotidienne de nos concitoyens. Ils doivent cesser », a souligné le premier ministre canadien nouvellement réélu.
Article précédentLe Prince Harry a encore parlé des habitudes que prévenir l’anxiété. Il voulait transmettre quelques précieux conseils
Article suivantLe Real Madrid réalise un coup financier historique. 10 milliards d’euros du nouveau directeur de la légendaire arène de Santiago Bernabeu
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !