Accueil Internationales Président serbe : Djokovici a été torturé, tourmenté et traité comme un...

Président serbe : Djokovici a été torturé, tourmenté et traité comme un tueur en série par le gouvernement australien

81
0

Le président serbe Aleksandar Vucici a déclaré à la BBC que Novak Djokovici a été « torturé et tourmenté » par le gouvernement australien et « traité comme un tueur en série ».

Il a déclaré que la décision prise aujourd’hui aurait pu être prise il y a 10 jours et qu’il « n’a aucun doute » que Djokovici aurait été traité « totalement différemment » s’il n’était pas originaire de Serbie.

« Il est venu en Australie avec une exemption médicale et ensuite ils l’ont maltraité pendant 10 jours. Pourquoi l’avez-vous fait ? En faisant une chasse aux sorcières contre lui ? C’est une chose que personne ne peut comprendre. Je crois que Novak n’est pas humilié. Les personnes qui sont humiliées sont celles qui ont organisé cette chasse aux sorcières », a déclaré le président serbe.

L’appel de Novak Djokovici contre la décision d’annulation de son visa a été rejeté dimanche matin par le tribunal fédéral de Melbourne. Le leader de l’ATP doit donc quitter l’Australie dans les prochaines heures.

Lire aussi :  Un ancien ministre kazakh qui se présente comme le chef de l'opposition appelle l'Occident à agir : "Ils devraient séparer le Kazakhstan de la Russie"

Le juge James Allsop a annoncé que l’appel de Djokovici a été rejeté et que le joueur doit payer les frais.

La décision a été prise à l’unanimité par trois juges et ne peut faire l’objet d’un appel.

La décision du ministre de l’immigration Alex Hawke d’annuler le visa a donc été confirmée, ce qui signifie que Djokovic sera expulsé et risque de se voir interdire l’entrée en Australie pour les trois prochaines années.

Les audiences devant la Cour fédérale de Melbourne dans l’affaire du visa de Novak Djokovici ont duré de 12h30 à 17h30, avec une pause d’une heure.

Djokovici est arrivé en Australie le 5 janvier et les forces frontalières ne lui ont pas permis d’entrer dans le pays pendant plus de huit heures, période pendant laquelle le joueur a été retenu à l’aéroport.

Lire aussi :  Jeux de guerre : comment les soldats modernes utilisent leurs compétences en matière de jeux pour s'entraîner

À l’issue de l’audience, les agents de la police des frontières ont décidé de révoquer le visa d’entrée de Djokovici dans le pays, car il n’est pas vacciné et ne respecte donc pas les règles sanitaires locales applicables aux citoyens souhaitant se rendre en Australie.

Le joueur de tennis a été placé en isolement dans un centre d’immigration.

Novak Djokovici a fait appel de la décision des autorités et a obtenu gain de cause le 10 janvier devant un tribunal local de Melbourne. Il a été libéré du centre d’immigration et a commencé à s’entraîner à Melbourne Park.

Le ministre australien de l’Immigration, Alex Hawke, a annulé vendredi le visa d’entrée dans le pays de la tête de série ATP pour la deuxième fois, une décision également contestée par les avocats de Djokovici.

Article précédentLa division de réalité virtuelle Oculus de Facebook fait l’objet d’une enquête aux États-Unis pour de possibles malversations
Article suivantLe départ de Dennis Man de Parme, commenté par Victor Becali : « Oui, c’est une possibilité ! » Quel club traditionnel le veut en Serie A
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !