Accueil Internationales Premier ministre de l’Australie sur l’affaire Djokovici : La décision a été...

Premier ministre de l’Australie sur l’affaire Djokovici : La décision a été prise pour des raisons de santé et de sécurité, il était dans l’intérêt public de le faire.

109
0

Le Premier ministre australien Scott Morrison s’est félicité de la décision du tribunal fédéral de confirmer la décision d’annuler le visa de Novak Djokovici, soulignant qu’elle a été prise pour des raisons de santé et de sécurité et dans l’intérêt public.

« La Cour fédérale d’Australie a décidé à l’unanimité de rejeter la demande de contrôle judiciaire de M. Novak Djokovici visant à contester la décision du ministre de l’Immigration d’annuler son visa. Cette décision d’annulation a été prise pour des raisons de santé, de sécurité et d’ordre, au motif qu’il était dans l’intérêt public de le faire. Je me félicite de la décision de maintenir la solidité de nos frontières et la sécurité des Australiens. Comme je l’ai dit vendredi, les Australiens ont fait de nombreux sacrifices au cours de cette pandémie et on s’attend à juste titre à ce que le résultat de ces sacrifices soit protégé. Pendant la pandémie, nous avons atteint ensemble l’un des taux de mortalité les plus bas, nous avons l’une des économies les plus fortes et les taux de vaccination les plus élevés au monde. Des frontières solides sont fondamentales pour le mode de vie australien, tout comme l’État de droit. Notre gouvernement l’a toujours compris et a été prêt à prendre les décisions et les mesures nécessaires pour protéger l’intégrité de nos frontières. Je remercie la Cour pour sa prompte attention à ces questions et je remercie toutes les personnes concernées pour leur patience dans la résolution de ce problème. Maintenant, il est temps de commencer l’Open d’Australie et de profiter à nouveau du tennis », a déclaré Morrison.

Lire aussi :  La route des adolescents albanais vers l'Occident, semée d'embûches. Père : L'Ouest n'est pas le paradis, mais c'est quand même un "petit paradis".

L’appel de Novak Djokovici contre la décision d’annulation de son visa a été rejeté dimanche matin par le tribunal fédéral de Melbourne. Le leader de l’ATP doit donc quitter l’Australie dans les prochaines heures.

Le juge James Allsop a annoncé que l’appel de Djokovici a été rejeté et que le joueur doit payer les frais.

La décision a été prise à l’unanimité par trois juges et ne peut faire l’objet d’un appel.

La décision du ministre de l’immigration Alex Hawke d’annuler le visa a donc été confirmée, ce qui signifie que Djokovic sera expulsé et risque de se voir interdire l’entrée en Australie pour les trois prochaines années.

Les audiences devant la Cour fédérale de Melbourne dans l’affaire du visa de Novak Djokovici ont duré de 12h30 à 17h30, avec une pause d’une heure.

Lire aussi :  Séisme de magnitude 6,1 au Japon

Djokovici est arrivé en Australie le 5 janvier et les forces frontalières ne lui ont pas permis d’entrer dans le pays pendant plus de huit heures, période pendant laquelle le joueur a été retenu à l’aéroport.

À l’issue de l’audience, les agents de la police des frontières ont décidé de révoquer le visa d’entrée de Djokovici dans le pays, car il n’est pas vacciné et ne respecte donc pas les règles sanitaires locales applicables aux citoyens souhaitant se rendre en Australie.

Le joueur de tennis a été placé en isolement dans un centre d’immigration.

Novak Djokovici a fait appel de la décision des autorités et a obtenu gain de cause le 10 janvier devant un tribunal local de Melbourne. Il a été libéré du centre d’immigration et a commencé à s’entraîner à Melbourne Park.

Le ministre australien de l’Immigration, Alex Hawke, a annulé vendredi le visa d’entrée dans le pays de la tête de série ATP pour la deuxième fois, une décision également contestée par les avocats de Djokovici.

Article précédentComment Dennis Man peut revenir en Serie A ! Voici le plan élaboré par les Italiens : « Ils les ont convaincus »
Article suivantConférence de Noël, « Une histoire de l’univers : du Big Bang à aujourd’hui … et au-delà », diffusé en ligne depuis l’Athénée roumain
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !