Accueil Internationales Poutine ne fait plus attention Ă  ses propres services secrets. Quelles sont...

Poutine ne fait plus attention Ă  ses propres services secrets. Quelles sont les chances d’un coup de palais ?

384
0

Le chef du Kremlin a purgé ses services de sécurité et pense connaître la situation en Ukraine mieux que quiconque.

Quant Ă  la persĂ©cution de Naryshkin, l’expert russe a changĂ© son apprĂ©ciation. Au dĂ©but, il a pensĂ© qu’il s’agissait d’une dĂ©monstration de violence, comme si « le chef de la mafia humilie un des membres de sa bande pour que les autres soient obĂ©issants ». Mais aujourd’hui, M. Soldatov estime qu' »à un moment donnĂ©, Poutine a cessĂ© d’Ă©couter et de prendre en compte l’avis de ses propres services secrets ». Il a dĂ©cidĂ© que lui-mĂŞme en savait plus et mieux que quiconque sur l’.

« Parmi tous les membres de l’appareil de sĂ©curitĂ©, il n’Ă©coute manifestement que le ministre de la dĂ©fense Shigu et peut-ĂŞtre le secrĂ©taire du Conseil de sĂ©curitĂ© Patrushev », dĂ©clare Soldatov.

Il a ajoutĂ© que l’envoi de la Garde nationale russe en Ukraine l’a surpris. Après tout, la tâche principale de ce service est de supprimer les protestations en Russie.

« Ils n’Ă©taient pas prĂ©parĂ©s Ă  autre chose », a dĂ©clarĂ© l’expert Ă  la publication allemande, ajoutant que cela pourrait indiquer les Ă©valuations de Poutine avant l’invasion. Il ne s’attendait peut-ĂŞtre pas Ă  une rĂ©sistance armĂ©e. Et il suffit de disperser les « gangs nationalistes » en Ukraine pour gagner.

La en Ukraine dure depuis presque quatre semaines. Pourtant, Poutine semble toujours convaincu que le plan stratégique global était correct.

« Les coupables sont les soldats des forces spĂ©ciales de la Garde nationale, qui se battent de manière incorrecte, et aussi les gens du FSB qui n’ont pas prĂ©parĂ© le maquis pro-russe, et Nashkin lui a donnĂ© un rapport erroné », a dĂ©crit Soldatov pour dĂ©crire les accusations du Kremlin.

Le ministre russe de la DĂ©fense, SergueĂŻ Chigu, a dĂ©mis Vladislav Erssov de ses fonctions de commandant de la 6e armĂ©e combinĂ©e – a annoncĂ© mardi le journaliste ukrainien Roman Tymbaluk.

Selon lui, Vladislav Erssov a Ă©tĂ© placĂ© en rĂ©sidence surveillĂ©e, faisant l’objet d’une enquĂŞte en raison des pertes Ă©normes subies par l’armĂ©e russe dans la guerre en Ukraine. Le journaliste a soulignĂ© que, selon les donnĂ©es prĂ©liminaires, 2 000 militaires russes Ă©taient « manquants » dans la seule 6e armĂ©e, dont environ 180 Ă©taient des conscrits.

Lire aussi :  Quelle est la signification du brassard blanc pro-Poutine portĂ© par les militaires et les Russes ordinaires ?

Le dĂ©sespoir de Poutine n’est pas de bon augure

Le site Cinquième serviceLe DĂ©partement du renseignement opĂ©rationnel, nouvelle branche du FSB, a Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour recueillir des renseignements sur les anciens États soviĂ©tiques et prendre des « mesures actives » pour s’assurer qu’ils continuent Ă  graviter autour de Moscou. Cela signifie tout, du soutien aux rĂ©gimes pro-Kremlin Ă  la neutralisation des menaces de ceux qui cherchent Ă  se rapprocher de l’Occident.

De 1999 Ă  2009, le Service 5 s’est dĂ©veloppĂ© pour prendre la tĂŞte de la guerre brutale que mène la Russie en TchĂ©tchĂ©nie.

Poutine ne fait pas confiance Ă  l’armĂ©e

Poutine ne fait pas confiance aux militaires, un sentiment probablement validĂ© par ses piètres performances et son passĂ© au KGB. Le KGB espionnait les forces armĂ©es russes pour les purger des Ă©lĂ©ments « rĂ©ctionnaires », souvent les meilleurs et les plus loyaux officiers du pays. Le FSB de Poutine est modelĂ© sur la police secrète tchĂ©coslovaque de Staline, son arme la plus fiable pour reconstituer une structure de l’ère soviĂ©tique qui tient en Ă©chec les libertĂ©s civiles du public et des personnes occupant un poste de direction publique.

Beseda, chef du cinquième service, Ă©tait Ă  son poste depuis des annĂ©es et Ă©tait le moteur de la stratĂ©gie de Poutine. Mais après avoir fait le sale boulot de Poutine et apaisĂ© sa demande d’obĂ©issance absolue, ĂŞtre jetĂ© aux loups. L’Ă©viction de Beseda aura des rĂ©percussions dans tout le Kremlin, mĂŞme si Poutine conserve le chef du FSB, le gĂ©nĂ©ral Aleksander Bortnikov.

Contrairement au ministre de la DĂ©fense Sergei Shigu et au directeur du SVR Sergei Naraishkin, Bortnikov pourrait bĂ©nĂ©ficier d’une plus grande protection. Éliminer Bortnikov pourrait ĂŞtre un trop grand risque, Ă©tant donnĂ© son rĂ©seau et sa maĂ®trise du filet de sĂ©curitĂ© dont dĂ©pend la survie de Poutine.

Lire aussi :  La guerre en Ukraine. Vitali Klychko exige des armes des alliĂ©s occidentaux et la rupture de tous les liens Ă©conomiques avec la Russie.

Le dĂ©sespoir de Poutine n’est pas de bon augure. Une purge sape l’image d’infaillibilitĂ© et de puissance de Poutine et pourrait prĂ©cipiter les menaces de ceux qui voient dans son dĂ©sespoir une vulnĂ©rabilitĂ© exploitable ou une incitation Ă  agir avant d’ĂŞtre les prochains. La perte du marteau et du bouclier avec lesquels il maintient son pouvoir – le FSB – et la mĂ©fiance Ă  l’Ă©gard de la capacitĂ© de l’armĂ©e Ă  gagner la guerre pourraient inciter Poutine Ă  reconsidĂ©rer la campagne ukrainienne.

Un coup d’État Ă  Moscou est toujours difficile Ă  imaginer

Faciliter cette dynamique par une pression externe continue et peut-ĂŞtre une ingĂ©rence interne n’est pas sans risque, mais c’est peut-ĂŞtre le meilleur moyen de forcer Poutine Ă  payer un prix Ă©levĂ© pour ses actions, Ă©crit The Hill. Une purge de boucs Ă©missaires parmi ceux qu’il a enrichis, alors que l’Ă©conomie russe s’effondre, pourrait crĂ©er un boomerang et une toile de fond byzantine de complots de palais pour le forcer Ă  faire des compromis ou provoquer sa chute. Mais aussi isolĂ© et paranoĂŻaque que Poutine semble ĂŞtre devenu, une alternative plus sombre serait qu’il choisisse de sombrer avec le navire – et finalement de tous les emporter avec lui.

Selon Soldatov, un coup d’État Ă  Moscou est encore difficile Ă  imaginer. En effet, dans le pays « il n’y a pas de force politique autre que Poutine lui-mĂŞme ».

« Nous devons construire un mouvement clandestin Ă  partir de zĂ©ro. Et les services spĂ©ciaux russes ne sont pas très douĂ©s pour ce genre de choses », a expliquĂ© l’expert.

Article prĂ©cĂ©dentSony a annoncĂ© un objectif zoom super grand angle – FE PZ 16-35MM F4 G
Article suivantFBI : la Chine veut s’imposer comme une puissance Ă©conomique mondiale en utilisant l’espionnage Ă©conomique
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !