Pourquoi investir en SCPI en 2021 ?

156

En 2020, les investisseurs Français se sont laissé convaincre par les SCPI de rendement. Ils ont bénéficié de rendements dépassant les 6 % nets, d’une grande constance sur la durée ainsi que d’une excellente tenue aux contraintes sanitaires. Cependant, les épargnants se demandent si en 2021, il est tout de même intéressant et profitable de poursuivre ses investissements en SCPI. Dans cet article, nous ferons le point sur le sujet, en expliquant ce qu’est une SCPI, en indiquant les meilleurs segments à investir, puis nous expliquerons pourquoi il est encore utile de continuer à y investir en 2021.

Que comprend la SCPI ?

Une société civile de placement immobilier (SCPI) se définit comme une forme d’investissement à caractère collectif qui recueille des capitaux versés par des particuliers dans le but de se procurer et maintenir un actif immobilier. En retour de ce placement, des parts sociales sont attribuées aux investisseurs.
En fonction donc de la politique de placement de la SCPI, cet actif immobilier pourrait être constitué de biens de type immobilier de société du genre bureaux, habitations, locaux commerciaux, logistique ou même des valeurs patrimoniales particulières telles que des dispensaires, des garderies ou encore des établissements d’hébergement pour seniors.

Par conséquent, le fait de prendre part à une SCPI va vous offrir la possibilité de varier vos placements locatifs.

Les différentes catégories de SCPI

On distingue en effet parmi les SCPI de nombreuses catégories. Elles se différencient tant par la typologie des biens acquis, par les secteurs de placement par exemple en Europe, mais aussi en France, et d’autres régions ainsi que par leur traitement fiscal. On peut citer trois grandes catégories de SCPI :

SCPI de rendement

Les constructions à usage commercial telles que les bureaux, les locaux commerciaux ainsi que, de manière plus limitée, les logements à usage résidentiel comme par exemple les résidences pour étudiants, les Ehpad et bien d’autres constituent leur champ d’investissement. En fonction des situations, les SCPI pourront être implantées sur le même secteur comme les locaux commerciaux ou au contraire être réparties sur plusieurs secteurs.

SCPI de défiscalisation

Ces derniers mettent leurs cotisations dans des biens résidentiels neufs ou rénovés en tirant profit des bénéfices fiscaux liés aux mesures de défiscalisation dans la pierre à savoir : Pinel, Malraux, et autres.

SCPI de valorisation

Contrairement aux SCPI de répartition, cette catégorie de placement s’apparente à un compte d’épargne où les revenus des détenteurs de parts se capitalisent pour être ensuite partagés grâce à la valorisation du coût unitaire de ces parts. En effet, ce type de SCPI est principalement destiné aux épargnants lourdement imposés qui souhaitent repousser le prélèvement de leurs gains à plus tard.

Dans quelle SCPI faut-il investir en 2021 ?

En 2021, le moment de réaliser des placements socialement engagés est bel et bien arrivé. Aujourd’hui, presque soixante-deux pourcents des investisseurs privilégient les thèmes liés aux facteurs écologiques et sociétaux dans leurs choix de placement. Vous trouverez ici une liste des SCPI les plus avantageuses pour investir en 2021 :

  • L’Europe du Nord : il est toujours judicieux en 2021 de détenir une ou plusieurs SCPI de rendement placées sur le marché européen.
  • Santé et pédagogie : ces deux domaines sont extrêmement solides et réactifs, car les demandes ne manquent pas.
  • Le commerce électronique : le commerce électronique a connu une forte expansion durant la crise sanitaire, faisant basculer vers la vente numérique.
  • Les commerces locaux : comme par exemple toutes les marques, lesquelles sont généralement placées dans des SCPI de performance comme carrefour, action, KFC… Etc n’ont pas été touchés par la crise, mais bien au contraire.

En quoi investir dans les SCPI en 2021 est-il avantageux ?

Le rendement des SCPI ne constitue pas qu’une des innombrables motifs qui justifient l’intérêt de placer son capital dans des unités de SCPI. En outre, les SCPI donnent la possibilité aux épargnants de toucher aux biens fonciers professionnels ainsi de varier leur parc immobilier. Les SCPI de rendement placent leurs investissements dans des secteurs diversifiés comme Des Ehpad, des dispensaires, en passant par des commerces de proximité et beaucoup d’autres.
Même si le montant des parts de cette catégorie de biens peut très vite dépasser les 100 millions d’euros, les investisseurs sont en mesure de placer leurs capitaux dans des unités de SCPI pour seulement quelques milliers. Les épargnants bénéficient, en retour de leur acquisition des unités de la SCPI, de compléments de gains envoyés trimestriellement, sur leur compte chèque. Tout cela sans avoir besoin de se prendre la tête avec la gestion. Une forme de placement rentable ayant déjà convaincu à ce jour près d’un million de personnes.

SCPI et ses règles de fonctionnement

Pour l’heure ou les autres types d’investissement comme la spéculation en bourse est instable, un placement locatif est profitable. Selon la loi, le capital social recevable pour créer un SCPI devra être au minimum 760 000 euros. Ce fonds servira donc à financer l’acquisition d’un bien immobilier locatif. Il est à noter que lors de sa création, la SCPI est régie par des dispositions légales conditionnant sa validité. La société devra par exemple éviter de réaliser quelconque opération commerciale sur le patrimoine locatif.

Les modalités de fonctionnement du SCPI

Actuellement, plusieurs sites spécialisés comme https://www.periance-conseil.fr/scpi proposent aux particuliers la possibilité d’intégrer des sociétés SCPI en ligne. Mais avant de franchir ce pas, il convient de distinguer son fonctionnement et surtout en matière juridique.

  • SCPI à capital fixe : L’investisseur peut accéder à des parts sociales à la création du capital ou lors de son augmentation. Toutefois, la création ou l’ajout de capital supplémentaire répondent à des exigences imposées par la loi.
  • SCPI à capital variable : L’investisseur est libre de céder ou d’acquérir des parts sociales à n’importe quel moment. Les modalités de ces placements sont mentionnées dans le statut de la SCPI. Contrairement à la société à capital fixe, l’entité se charge entièrement de trouver un repreneur et non plus à l’associé-vendeur.

Et la SCI ?

Une société civile immobilière est, à la différence du SCPI une entité dans laquelle une ou plusieurs associées décident d’investir dans plusieurs patrimoines immobiliers. Les types d’apports recevables dans cette structure peuvent être en nature ou en numéraire. Comme tout placement, l’investisseur a droit à une part sociale équivalente à la valeur de son apport. Les membres d’une SCI se partagent les pertes ou les bénéfices de leur placement conformément à leur apport respectif.
Particulièrement, la SCI familiale est une modalité très apparente, car ce sont les membres d’une famille qui la crée. Après le partage d’une succession par exemple, les héritiers peuvent décider d’investir le bien. Malgré sa simplicité, comme il s’agit d’une société, sa création suit des procédures juridiques.
Il est indispensable avant tout de consulter un notaire pour demander conseil ou pour toutes autres démarches obligatoires. Sachez que la création d’une SCI familiale nécessite la réunion d’un certain nombre de documents. Le statut devra être rédigé par un notaire, car cette disposition déterminera les modalités de fonctionnement de la société. Outre le statut, une pièce justifiant l’adresse du siège social et une attestation de publication sur le journal d’annonce légale de la société. D’autres documents supplémentaires sont également exigés.

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.