Accueil Dernières minutes ! Plus d’un tiers de toutes les infections à COVID-19 sont associées à...

Plus d’un tiers de toutes les infections à COVID-19 sont associées à la variante Omicron à Paris

57
0

« Plus d’un tiers des infections (au COVID-19, ndlr) semblent être associées à la variante Omicron » à Paris suite aux tests, a déclaré mardi à l’AFP le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal.

Si la variante Omicron représentait « 10% de l’ensemble des infections le week-end dernier, nous sommes probablement au-delà de ce seuil aujourd’hui et bien au-delà dans certaines régions, notamment en Ile-de-France et particulièrement à Paris », a ajouté Gabriel Attal, selon Agerpres.

Le taux d’incidence du COVID-19 a « à nouveau atteint un niveau record » en France et a atteint 537 cas déclarés pour 100 000 habitants, a déclaré le responsable français.

Alors que le gouvernement parisien souhaitait initialement valider un projet de loi sur le passeport vaccinal le 5 janvier et visait « une adoption définitive avant la fin du mois de janvier », « une réunion extraordinaire du Conseil des ministres se tiendra lundi prochain, au cours de laquelle le projet de loi sera présenté », a annoncé le même porte-parole.

Lire aussi :  VTB Bank : la Russie ne s'attend pas à être exclue du système mondial de paiement interbancaire SWIFT

Vendredi, le Premier ministre Jean Castex a annoncé qu’un projet de loi serait présenté « début janvier » pour transformer le passeport sanitaire en passeport de vaccination, car le test COVID-19 avec un résultat négatif ne suffit plus pour accéder aux locaux couverts par ces certificats (restaurants, musées, cinémas, etc.).

La mise en place d’un passeport santé a suscité de vifs débats au Parlement français, qui a prolongé en novembre la validité de ce certificat jusqu’au 31 juillet 2022, une échéance qui dépasse la date des élections présidentielles du pays prévues en avril.

Plus de 3 000 patients atteints de la maladie COVID-19 sont actuellement admis dans des unités de soins intensifs en France, pour la première fois depuis le mois de mai, selon les données publiées lundi par les autorités sanitaires centrales.

Lire aussi :  Le parlement libyen envisage de déclarer l'ambassadeur britannique persona non grata

Le gouvernement parisien mise sur la vaccination plutôt que sur de nouvelles restrictions en matière de voyages et d’activités publiques pour contenir la résurgence de la pandémie de coronavirus, qui connaît une recrudescence avec le déclenchement de la cinquième vague pandémique en novembre.

Article précédentDéveloppement critique pour Vlad Chiricheș. Le capitaine de l’équipe nationale a débuté contre la Fiorentina
Article suivantLa NASA a reprogrammé le lancement du télescope spatial James Webb pour le jour de Noël.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !