Accueil Internationales Plus de 200 migrants ont essayé de forcer leur chemin en Pologne. Varsovie...

Plus de 200 migrants ont essayé de forcer leur chemin en Pologne. Varsovie affirme que l’assaut a été soutenu par l’armée biélorusse.

95
0

Plus de 230 migrants ont tenté de pénétrer de force en Pologne,
du Belarus, ont déclaré jeudi les gardes-frontières polonais, rapporte l’AFP.

L’Union européenne et les États-Unis accusent le Belarus d’orchestrer la crise migratoire en représailles aux sanctions imposées au président bélarussien Alexandre Loukachenko après sa répression de la contestation de l’élection présidentielle de 2020.

« Un groupe agressif d’étrangers a lancé un assaut sur notre frontière et a jeté des pierres et des branches sur (les membres des) services polonais », annoncent les gardes-frontières dans un communiqué.

Des migrants ont détruit une partie d’une clôture de barbelés à la frontière.

Lire aussi :  Trois hommes ont été reconnus coupables du meurtre d'une joggeuse afro-américaine. Ahmaud Arbery est devenu un symbole des manifestations contre le racisme VIDÉO

« L’ensemble de l’événement a été réalisé avec la participation active de militaires biélorusses, qui ont aveuglé des gardes-frontières, des policiers et des soldats (polonais) avec des lampes stroboscopiques et des lasers à lumière verte et rouge intense », accusent les gardes-frontières polonais.

« Cinq mgrands ont été hospitalisés. Ces personnes sont épuisées, mais selon les médecins, elles pourront quitter l’hôpital », a annoncé une porte-parole des gardes-frontières, Anna Michalska.

D’autres migrants ont été reconduits à la frontière entre la Pologne et le Bélarus.

Mercredi, les gardes-frontières polonais ont enregistré 375 tentatives de passage illégal au Belarus, la frontière extérieure orientale de l’Union européenne (UE).

Lire aussi :  Biden, après avoir dit que Poutine ne peut pas rester au pouvoir : Je ne retire rien et je ne m'excuse pas. Je me fiche de ce qu'il pense

Les médias polonais estiment que 12 migrants sont morts de part et d’autre de la frontière entre la Pologne et le Bélarus depuis le début de la crise, cet été.

Article précédentConstantin Enceanu ne se remet pas de la mort de Petrică Mîțu Stoian. « Il était si prêt à partir »
Article suivantL’acteur George Burcea, accusé d’avoir été l’instigateur de violences domestiques : « J’ai eu une réaction dont j’ai très honte ».
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !