Accueil Economie Organisation : Pfizer, BioNTech et Moderna tirent un profit « obscène » de la...

Organisation : Pfizer, BioNTech et Moderna tirent un profit « obscène » de la pandémie, alors que 98 % des populations des pays pauvres ne sont pas vaccinées

138
0

Selon une analyse de medicalxpress.com, Pfizer, BioNTech et Moderna réalisent des bénéfices combinés de 65 000 dollars par minute avec leurs vaccins vedettes COVID-19, alors que les pays les plus pauvres du monde restent largement non vaccinés.

Les entreprises ont vendu la plupart de leurs doses aux pays riches, et non aux nations à faible revenu, a déclaré l’Alliance populaire pour les vaccins (PVA), une coalition qui plaide pour un accès plus large aux vaccins COVID, écrit medicalxpress.com.

L’Alliance PVA estime qu’à elles trois, elles réaliseront cette année des bénéfices avant impôts de 34 milliards de dollars, soit plus de 1 000 dollars par seconde, 65 000 dollars par minute ou 93,5 millions de dollars par jour.

« Il est obscène que quelques entreprises réalisent des millions de dollars de bénéfices à chaque heure, alors que seulement deux pour cent des personnes dans les pays à faible revenu ont été entièrement vaccinées contre le coronavirus », a déclaré Maaza Seyoum de l’Alliance africaine et de l’African People’s Vaccine Alliance.

« Pfizer, BioNTech et Moderna ont utilisé leurs monopoles pour donner la priorité aux contrats les plus lucratifs avec les gouvernements les plus riches, et non avec les pays à faible revenu. »

Lire aussi :  La Réserve fédérale américaine prête à relever ses taux d'intérêt plus tôt que prévu

Pfizer et BioNTech ont livré moins de 1 % du total des fournitures aux pays à faible revenu, tandis que Moderna n’en a livré que 0,2 %, selon PVA.

Aujourd’hui, 98 % des habitants des pays à faible revenu n’ont pas été complètement vaccinés.

Les actions de ces trois sociétés contrastent avec celles d’AstraZeneca et de Johnson & Johnson, qui ont fourni leurs vaccins sans but lucratif, bien que toutes deux aient annoncé qu’elles prévoyaient de mettre fin à cet arrangement à l’avenir, lorsque la pandémie sera terminée.

L’APV a déclaré que, bien qu’ils aient reçu plus de 8 milliards de dollars de fonds publics, Pfizer, BioNTech et Moderna ont rejeté les appels à transférer la technologie des vaccins aux fabricants des pays à revenu faible ou intermédiaire par l’intermédiaire de l’Organisation mondiale de la santé, « une mesure qui pourrait accroître l’offre mondiale, faire baisser les prix et sauver des millions de vies ».

Lire aussi :  Le constructeur automobile russe Avtovaz annonce qu'il travaillera seul et ne dépendra plus des composants fabriqués à l'étranger

« Dans le cas de Moderna, cela se fait en dépit de la pression explicite de la Maison Blanche et des demandes de l’OMS d’aider à accélérer son plan de réplication du vaccin de Moderna pour une production plus large dans son centre d’ARNm en Afrique du Sud », a déclaré le groupe.

Alors que le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a qualifié le transfert de technologie de « dangereux non-sens », la décision de l’OMS d’approuver l’utilisation d’urgence de la Covaxin, développée en Inde, au début du mois, démontre que les pays en développement ont la capacité et l’expertise nécessaires, a ajouté l’APV.

L’APV, qui compte parmi ses 80 membres l’Alliance africaine, Global Justice Now, Oxfam et l’ONUSIDA, demande aux sociétés pharmaceutiques de suspendre immédiatement les droits de propriété intellectuelle sur les vaccins COVID en acceptant une proposition de dérogation à l’accord ADPIC de l’Organisation mondiale du commerce.

Plus de 100 nations, dont les États-Unis, soutiennent ce mouvement, mais il est bloqué par les pays riches, dont la Grande-Bretagne et l’Allemagne.

Article précédentAlexandra Stan, sur l’accord avec un site web pour adultes : « J’avais un nom pour cela ».
Article suivantQuels sont les principaux effets du café sur les reins. Ce que les chercheurs ont découvert
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !