Offrez-vous un horizon professionnel différent !

0 41

 

La reconversion professionnelle n’est plus quelque chose de rare. Aujourd’hui, de nombreuses opportunités sont à votre disposition pour donner un nouveau souffle à votre carrière, voire même pour changer de vie. Vous pouvez accéder facilement à des formations sans pour autant renoncer à votre salaire, un des obstacles principaux lorsque l’on souhaite se reconvertir. Vous pouvez donc prendre le temps de construire un projet solide. Vous disposez de droits en tant que salarié, garantis par l’Etat.

Vos droits en tant que salarié

 

En tant que salarié, vous disposez de droits inscrits dans le Code du Travail (retrouvez-le ici), vous permettant de conserver votre emploi, et donc votre salaire, tout en vous formant.

Le congé individuel de formation permet à tout salarié de suivre des formations. Il est à noter que le CIF est une initiative du salarié et n’est disponible uniquement pour les employés en CDI avec au moins 2 ans d’ancienneté. Ce congé ne peut durer au maximum qu’une seule année. C’est finalement un congé payé pris en charge par les organismes agréés par l’État : le Fongecif ou l’Opacif. Vos frais de formation peuvent être pris en charge partiellement et vous pouvez conserver votre salaire.

Le droit individuel à la formation est un droit qui vous permet d’accéder à des formations professionnelles qui seront rémunérées ou indemnisées.
Vous pouvez bénéficier d’un DIF si :

  • Vous êtes un salarié en CDI à temps plein et vous avez au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise. Vous disposez de 20 heures supplémentaires chaque année pour votre formation.
  • Vous êtes un salarié en CDD, à partir du quatrième mois dans la même entreprise, consécutif ou non, dans une période d’un an.
  • Vous êtes un salarié à temps partiel.

Pour plus de précisions et d’autres possibilités de mise en place de formations, rendez-vous ici

Les formations disponibles

 

Les formations courtes pour les salariés sont pratiques puisqu’elles vous permettent d’améliorer vos compétences sans interrompre votre activité professionnelle. Vous pouvez même cumuler des formations pour obtenir une certification professionnelle reconnue par l’Etat, dite « certification RNCP ». Vous trouverez de nombreuses entreprises proposant des formations courtes dans toutes les branches de métier, du secrétariat, aux métiers du digital en passant par la restauration ou l’hôtellerie.

Certaines Grandes Ecoles proposent même des formations certifiantes, voire diplômantes comme Science Po, qui donne accès à des formations en continu, qui vous permet d’obtenir des « executive masters » ou des certificats. Pour financer ces formations, il suffit de recourir aux différents droits présentés plus haut.
Si vous êtes intéressé(e)s par ces formations données par Science Po, rendez-vous ici.

Également, certaines universités vous permettent de reprendre des études en parallèle de votre métier pour obtenir un diplôme d’un meilleur niveau. Toutefois, il est nécessaire que vous soyez déjà diplômé pour pouvoir suivre ces formations, en général, au minimum un bac+3 (soit un niveau licence).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.