Accueil Internationales Ministre australien de l’Immigration : Je me félicite de la décision de...

Ministre australien de l’Immigration : Je me félicite de la décision de la Cour dans l’affaire Djokovici. La protection de la frontière a assuré notre sécurité pendant la pandémie.

87
0

Le ministre australien de l’immigration, Alex Hawke, a déclaré dimanche matin qu’il se félicitait de la décision de la Cour fédérale de Melbourne de confirmer son jugement dans l’affaire du visa de Novak Djokovici. De solides politiques de protection des frontières nous ont permis de rester en sécurité pendant la pandémie, a déclaré M. Hawke.

« Je me félicite de la décision unanime prise aujourd’hui par la Federal Full Court of Australia, qui confirme ma décision d’exercer le pouvoir que me confère la loi sur les migrations et d’annuler le visa de M. Novak Djokovic dans l’intérêt public. Les politiques énergiques de l’Australie en matière de protection des frontières nous ont permis de rester en sécurité pendant la pandémie, ce qui s’est traduit par un taux de mortalité parmi les plus bas, une reprise économique des plus fortes et un taux de vaccination des plus élevés au monde. De solides politiques de protection des frontières sont également fondamentales pour protéger la cohésion sociale de l’Australie, qui continue de se renforcer malgré la pandémie. Les Australiens ont fait de grands sacrifices pour en arriver là, et le gouvernement Morrison est fermement décidé à protéger cette position, comme l’attend le peuple australien.

Lire aussi :  En Grèce, les professionnels de la santé qui ne se font pas vacciner seront licenciés, qu'ils aient ou non contracté la maladie.

À ce jour, environ 43 millions de doses de vaccin ont été administrées en Australie et plus de 91,6 % des Australiens âgés de 16 ans et plus sont entièrement vaccinés. En conséquence, l’Australie a pu entamer une réouverture sûre et progressive de sa frontière internationale grâce à la réussite de ce programme de vaccination », a déclaré M. Hawke.

L’appel de Novak Djokovici contre la décision d’annulation de son visa a été rejeté dimanche matin par la Cour fédérale de Melbourne. Le leader de l’ATP doit donc quitter l’Australie dans les prochaines heures.

Le juge James Allsop a annoncé que l’appel de Djokovici a été rejeté et que le joueur doit payer les frais.

La décision a été prise à l’unanimité par trois juges et ne peut faire l’objet d’un appel.

La décision du ministre de l’immigration Alex Hawke d’annuler le visa a donc été confirmée, ce qui signifie que Djokovic sera expulsé et risque de se voir interdire l’entrée en Australie pour les trois prochaines années.

Les audiences devant la Cour fédérale de Melbourne dans l’affaire du visa de Novak Djokovici ont duré de 12h30 à 17h30, avec une pause d’une heure.

Lire aussi :  Le premier cas de suicide assisté en Italie a été approuvé. Qu'est-ce qui a motivé un homme à recourir à cet acte

Djokovici est arrivé en Australie le 5 janvier et les forces frontalières ne lui ont pas permis d’entrer dans le pays pendant plus de huit heures, période pendant laquelle le joueur a été retenu à l’aéroport.

À l’issue de l’audience, les agents de la police des frontières ont décidé de révoquer le visa d’entrée de Djokovici dans le pays, car il n’est pas vacciné et ne respecte donc pas les règles sanitaires locales applicables aux citoyens souhaitant se rendre en Australie.

Le joueur de tennis a été placé en isolement dans un centre d’immigration.

Novak Djokovici a fait appel de la décision des autorités et a obtenu gain de cause le 10 janvier devant un tribunal local de Melbourne. Il a été libéré du centre d’immigration et a commencé à s’entraîner à Melbourne Park.

Le ministre australien de l’Immigration, Alex Hawke, a annulé vendredi le visa d’entrée dans le pays de la tête de série ATP pour la deuxième fois, une décision également contestée par les avocats de Djokovici.

Article précédentTwitter va développer une fonction permettant aux utilisateurs de signaler les contenus trompeurs.
Article suivantVIDEO | Marius Șumudică, comme vous ne l’avez jamais vu auparavant : « Assez, assez ! C’est trop pour moi ! » Ce qui s’est passé en Turquie
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !