Accueil Dernières minutes ! Internationales Macron et Leyen, lors de la prise de la présidence tournante de...

Macron et Leyen, lors de la prise de la présidence tournante de la France : L’UE doit être à la table des négociations entre la Russie et les États-Unis

35
0

Les présidents de la Commission européenne (CE), Ursula von der Leyen et le Français Emmanuel Macron, ont insisté vendredi sur le fait que les Européens doivent être à la table des négociations avec les États-Unis sur la sécurité de l’Europe, rapporte l’AFP.

L’UE doit être à la table des négociations russo-américaines sur la sécurité de l’Europe et la crise ukrainienne

.

« Quelle que soit la solution, elle doit passer par l’Europe (…). Il n’y aura de solution qu’avec l’Europe », a souligné Ursula von der Leyen, en référence aux tensions au cœur de l’Ukraine et aux enjeux de sécurité régionale, lors d’une conférence de presse conjointe au lancement de la présidence française de l’Union européenne (UE).

« Toute la situation géopolitique de la région impose à l’Europe, à l’Union européenne, de présenter sa vision des choses, d’agir et de s’asseoir à la table avec toutes les parties », a souligné Emmanuel Macron.

Lire aussi :  L'Allemagne renforce les restrictions d'accès aux restaurants : "Nous devons faire davantage de progrès en matière de vaccination".

L’UE, les États-Unis et l’Ukraine accusent depuis des semaines la Russie de masser des dizaines de milliers de soldats à la frontière russo-ukrainienne en vue d’une éventuelle invasion.

Les négociations américano-russes doivent commencer lundi à Genève, suivies d’une réunion du Conseil OTAN-Russie et d’une réunion de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

« Nous proposerons ensemble la vision que nous avons d’une architecture de sécurité européenne », a souligné Emmanuel Macron, dont le pays assure la présidence semestrielle de l’UE au premier semestre 2022.

Le chef de l’État français a annoncé que lui et le chancelier allemand Olaf Scholz avaient proposé au président russe Vladimir Poutine une nouvelle rencontre avec l’Ukraine dans le « format Normandie » « dans les prochaines semaines ».

Depuis plusieurs mois, la Russie boycotte ce format à quatre – France, Allemagne, Russie et Ukraine -, préférant discuter directement avec les États-Unis, qui soutiennent son statut de puissance internationale.

Lire aussi :  Le Conseil de sécurité des Nations unies prolonge de 4 ans le mandat de son mécanisme de lutte contre le terrorisme

Emmanuel Macron se félicite des entretiens directs entre ses homologues russe Vladimir Poutine et américain Joe Biden – « je pense que c’est une bonne chose » – et de la coopération exemplaire entre Européens et Américains sur le sujet.

Mais « l’Union européenne doit avoir un dialogue avec la Russie », a-t-il insisté – un sujet qui fait débat parmi les États membres de l’UE, notamment ceux de l’ancien bloc communiste.

« Le dialogue ne signifie pas concéder, cela signifie d’abord être capable de résoudre vos désaccords, mais essayer de construire l’avenir », a-t-il souligné, appelant à un « dialogue sincère et coordonné » et annonçant qu’il s’entretiendrait à nouveau « dans les prochains jours » avec Vladimir Poutine.

Article précédentAnalyse Chainalysis : transactions illégales record en crypto-monnaies en 2021
Article suivantLa duchesse de Cambridge marque son 40e anniversaire avec trois magnifiques photos | PHOTO
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !