Accueil Dernières minutes ! Economie L’UE veut mettre fin aux contrats d’approvisionnement en gaz Ă  long terme

L’UE veut mettre fin aux contrats d’approvisionnement en gaz Ă  long terme

43
0

L’Union europĂ©enne veut mettre fin aux contrats d’importation de gaz Ă  long terme dans le cadre de sa transition Ă©cologique, portant ainsi un coup Ă  son principal fournisseur, la Russie, rapporte Bloomberg.

L’exĂ©cutif europĂ©en veut empĂŞcher la prolongation de ces contrats au-delĂ  de 2049 dans le cadre d’une rĂ©forme radicale de ses marchĂ©s de l’Ă©nergie, selon une sĂ©rie de documents consultĂ©s par Bloomberg News. Agerpres.

La Commission europĂ©enne proposera Ă©galement des mesures visant Ă  renforcer la sĂ©curitĂ© de l’approvisionnement Ă  un moment oĂą le bloc europĂ©en est confrontĂ© Ă  des prix record du gaz et Ă  une possible pĂ©nurie d’approvisionnement en hiver.

Selon la source citĂ©e, le plan de la Commission, qui doit ĂŞtre dĂ©voilĂ© mercredi, va Ă  l’encontre des demandes de la Russie, qui fournit environ un tiers des besoins en gaz de l’Europe.

Les autoritĂ©s de Moscou prĂ©fèrent depuis longtemps les contrats Ă  long terme et ont demandĂ© Ă  plusieurs reprises Ă  l’UE de signer davantage de contrats de ce type, comme condition Ă  la prolongation d’un accord de fourniture de gaz via les États de l’ex-URSS au-delĂ  de 2024.

Lire aussi :  Les prix du gaz ont explosĂ© en raison des livraisons russes : Augmentation de plus de 30 % sur les marchĂ©s de rĂ©fĂ©rence

En rĂ©ponse aux inquiĂ©tudes exprimĂ©es par certains États membres selon lesquelles le Kremlin utilise le gaz naturel comme une arme politique, les propositions qui seront annoncĂ©es par l’exĂ©cutif europĂ©en permettront Ă©galement aux États membres de rĂ©agir plus efficacement dans les situations de crise.

Les chefs de gouvernement des États membres de l’UE doivent discuter de toutes ces mesures proposĂ©es lors d’un sommet qui se tiendra jeudi Ă  Bruxelles.

La source citĂ©e mentionne que les risques auxquels l’Europe est confrontĂ©e augmentent pour cet hiver, car le degrĂ© de remplissage des gisements de gaz est Ă  un niveau historiquement bas pour cette pĂ©riode de l’annĂ©e et aucune sortie de crise n’est en vue.

Lire aussi :  Entretien avec Aleksandr Okulov, homme d'affaires de la RĂ©publique de Moldavie : Ă€ propos des activitĂ©s commerciales transcontinentales, des dĂ©fis et du marchĂ© roumain

En outre, les tensions accrues entre la Russie et l’Ukraine risquent de perturber davantage l’approvisionnement en gaz, y compris le risque que cette crise Ă©nergĂ©tique persiste pendant la prochaine saison de chauffage.

Pour accroĂ®tre la rĂ©silience de l’UE, la Commission souhaite proposer une approche plus stratĂ©gique du stockage du gaz naturel, notamment des mesures visant Ă  garantir un degrĂ© Ă©levĂ© de remplissage des rĂ©servoirs au dĂ©but de la saison de chauffage.

Lors de l’Ă©valuation des risques au niveau rĂ©gional, les États membres devraient Ă©galement inclure une analyse du niveau de leurs stocks de gaz parmi les risques potentiels pour la sĂ©curitĂ© d’approvisionnement, mĂŞme lorsque les stocks sont dĂ©tenus par des entreprises Ă©trangères. Si des risques sont identifiĂ©s, les États membres devront introduire des contre-mesures telles que des niveaux de stockage minimum obligatoires, des appels d’offres et des adjudications.

Article prĂ©cĂ©dentLe transfert de l’annĂ©e pour Mircea Lucescu et le Dinamo Kiev est fait ! Les informations publiĂ©es par PlaySport lors de la première ont Ă©tĂ© confirmĂ©es !
Article suivantSteven Seagal, impliqué dans plusieurs scandales sexuels. Ce que dit une personne proche de la star de « Proie difficile ».
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !