Accueil Internationales Loukachenko, message à Vladimir Poutine : « Les Biélorusses n’ont pas le droit...

Loukachenko, message à Vladimir Poutine : « Les Biélorusses n’ont pas le droit de ne pas soutenir la Russie. Nous avons toujours été ensemble, nous avons toujours été unis ».

544
0

Le président Alexandre Loukachenko a déclaré lundi, lors de son discours du jour de la Victoire, que le Belarus continuera à aider la Russie par tous les moyens et ne permettra à personne de rompre les relations russo-biélorusses, rapporte Tass, selon Agerpres.

« Les Biélorusses ne sont pas des agresseurs. Toutefois, restant un allié et un partenaire stratégique de la Russie fraternelle, nous la soutiendrons par tous les moyens », a déclaré le président biélorusse.

M. Loukachenko a également déclaré que les Biélorusses « partagent avec les Russes le fardeau des sanctions et des restrictions illégales », à la suite desquelles « les Européens et les Américains ordinaires souffriront davantage que ce que les Biélorusses et les Russes ont déjà ressenti ».

Lire aussi :  Alerte en Catalogne. Un Roumain est recherché après avoir ouvert le feu dans une entreprise de sécurité. Au moins quatre personnes ont été blessées.

Selon le président biélorusse, « les autorités occidentales ne diront jamais la vérité au peuple ». « Les médias britanniques, américains et français continuent de nourrir leur public contre la Russie et le Belarus, formant dans la conscience une fausse image d’agresseur. Ils visent notre unité (entre le Belarus et la Russie), le dernier bastion de notre civilisation », a déclaré Alexandre Loukachenko, soulignant que « l’ensemble du monde occidental lutte contre la Russie en  », tandis que le Belarus « est accusé de soutenir la Russie ».

Alexandre Loukachenko a déclaré à plusieurs reprises que la Russie, qui a lancé la contre l’Ukraine le 24 février, en partie depuis le territoire du Belarus, était obligée d’agir parce que l’Ukraine « provoquait la Russie ».

Lire aussi :  Le zoo de Berlin abrite le plus vieux gorille du monde. Elle vient d'avoir 65 ans.

Les régions de l’Ukraine proches du Belarus, y compris la capitale , ont été attaquées par la Russie lors de la première phase de l' »opération spéciale ». La Russie a désormais concentré ses bombardements sur les régions orientale et méridionale de l’Ukraine.

Article précédentJessica Pegula plaisante sur son succès sur terre battue : J’ai plus de victoires sur terre battue que Iga Swiatek.
Article suivantJannik Sinner : On ne peut jamais faire une croix sur Roger Federer
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !