Accueil Divertissements Sport Lorenzo Musetti ressent une forte douleur et se déplace avec des béquilles.

Lorenzo Musetti ressent une forte douleur et se déplace avec des béquilles.

38
0

Lorenzo Musetti

Simone Tartarini à propos de Musetti : « Il a encore beaucoup de peine ».

Simone TartariniL’entraîneur du joueur italien, dans une interview accordée à OA Sport, a parlé de la condition physique actuelle de son joueur.

Il a expliqué : « C’est une saison où tout va mal. Au cours des trois premiers mois de l’année, il a joué plus d’une fois avec de la fièvre, la blessure lors de l’échauffement de Madrid contre Zverev, puis cet épisode. C’est vraiment dommage parce que le feeling avec le gazon ici à Londres était meilleur qu’à Stuttgart et l’entraînement s’était bien passé.

Lire aussi :  Quand Novak Djokovic a remporté sa première couronne à Dubaï en sept ans

Dans le match contre Bublik, il a ressenti un peu de tension et a joué trop sur la défensive. Lors de ce changement de direction, il est tombé avec tout son poids sur la hanche et les médecins de l’ATP nous ont évidemment conseillé de faire des contrôles plus approfondis.

Il ressent encore beaucoup de douleur et se déplace avec des béquilles. Par rapport à hier, la situation s’est légèrement améliorée, mais nous devons attendre avant de nous prononcer. Demain matin, nous en saurons plus. » Dans l’attente de nouvelles informations, les sentiments à l’approche du prochain grand rendez-vous sont tout sauf positifs.

Lire aussi :  John Millman : on me dit sans cesse de regarder Roger Federer

Il ne sera pas facile pour Musetti de se remettre à temps pour le tournoi de Wimbledon. Nous rappelons que Wimbledon débutera, avec les tableaux principaux, le 27 juin 2022. Les joueurs russes et biélorusses seront interdits par le gouvernement britannique et par le conseil d’administration du All England Club.

Article précédentLa reine modeste. Quelle robe Letizia portait-elle pour L’Espagne était en vogue. Tout le monde peut se le permettre
Article suivantDes chercheurs ont découvert que davantage d’ours polaires du Groenland survivent sans glace malgré le réchauffement climatique.
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !