Accueil Divertissements Sport Lorenzi : « Berrettini et Sinner peuvent déjà gagner un Slam »

Lorenzi : « Berrettini et Sinner peuvent déjà gagner un Slam »

31
0

Ancien joueur de tennis italien Paolo Lorenzi est maintenant commentateur pour Sky Sport et consultant FIT pour les plus de 18 ans. L’ancien joueur de tennis, qui a pris sa retraite cette année au seuil de la quarantaine, est l’exemple parfait du deuxième type.

Il n’avait pas la touche magique de Federer, la force mentale effrayante de Djokovic ou la combativité et la puissance extrêmes de Nadal, mais avec les grandes qualités humaines telles que la persévérance et l’humilité, il a pu franchir la porte du tennis professionnel en enlevant pas mal de satisfactions.

Interviewé par OASport.it, Lorenzi a retracé sa carrière mais a également évoqué le présent florissant du tennis italien, destiné à vivre un avenir radieux. L’interview s’ouvre sur les sentiments de Paolo Lorenzi en tant qu’ancien joueur pour la première fois : « Un sentiment différent.

Tout d’abord parce que je n’ai pas eu à me préparer pour aller à l’Open d’Australie. Très différent de d’habitude, mais je m’étais préparé pour ce moment. Mon corps ne pouvait plus le supporter. Avec le recul, je pense que j’étais assez inconscient.

Lorsque les choses n’allaient pas, je croyais que je pouvais devenir un joueur de niveau, dans le top 100 ou même dans le top 50. En ce qui concerne cette période, ces certitudes n’étaient pas là. Mais cette inconscience a été ma chance, je n’ai jamais douté de mes capacités et de ne pas y arriver. »

Lire aussi :  Qui sont les géants qui ont abandonné Erling Haaland. Deux équipes ne continuent plus la course pour l'attaquant de Dortmund

Lorenzi : « Berrettini et Sinner peuvent déjà gagner un Slam »

Le tournant : « Le match contre Nadal au Foro Italico en 2011. Je n’étais pas dans le top 100 mondial, j’ai passé les qualifications et j’ai réussi à jouer à égalité avec le numéro 1 mondial sur terre battue.

Ce match m’a fait réaliser que je pouvais jouer à égalité avec tout le monde, je pense que c’était une étape importante pour ma confiance. Ensuite, les résultats ont mis du temps à arriver, mais ce jour-là, j’ai compris que je pouvais atteindre ce niveau. » Sur le regard qu’il portait sur la nouvelle génération à l’époque où il était le numéro 1 italien : « Dans les dernières interviews, j’ai dit que dans quelques années, nous aurions beaucoup de grands joueurs.

De l’avant, nous pouvions voir que les gars qui sortaient étaient très forts. Je me suis entraîné avec eux, comme avec Jannik Sinner, et j’ai été avec Matteo Berrettini dans certains tournois. Nous savions qu’ils atteindraient ces niveaux. Mais je pense que ma génération a été un exemple à suivre pour eux, montrant qu’en travaillant bien, ils pouvaient obtenir certains types de résultats.

Lire aussi :  Lindsay Davenport encourage Rafael Nadal à remporter son 21ème titre du Grand Chelem.

Ensuite, ils y ont mis le talent et cela a été la clé supplémentaire pour les amener là où ils sont maintenant : si vous avez deux joueurs dans le top 10, cela signifie qu’ils sont des phénomènes. Les mérites de ceux qui étaient là avant, mais ils ont aussi beaucoup de mérites.

Nous avons la chance d’avoir Berrettini et Sinner dans le top 10 qui peuvent déjà gagner un Grand Chelem : Matteo à Wimbledon était le plus fort après Djokovic, après avoir gagné le Queen’s. Le seul autre joueur fort est Zverev, mais le Romain a beaucoup de chances.

Et en restant sur le gazon, Jannik a aussi une chance de s’améliorer : avec Fucsovics, qui a atteint les quarts de finale, il a joué un excellent match. »

Article précédentL’ironique Adriano Panatta contre Novak Djokovic
Article suivantVIDEO| Manifestation sans précédent en France : Le personnel médical de plusieurs hôpitaux a observé une minute de silence pour « la disparition annoncée de la santé publique ».
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !