Accueil Dernières minutes ! Internationales Londres : des prix inimaginables pour les maisons de moins de 20...

Londres : des prix inimaginables pour les maisons de moins de 20 mètres carrés

37
0

Ce n’est pas un secret que Londres est
l’une des capitales les plus chères du monde, ce qui se reflète dans le prix de l’immobilier.
les prix du marché immobilier.

Un examen rapide des annonces immobilières dans cette métropole très dynamique de près de 9 millions d’habitants montre qu’il existe une offre généreuse de maisons et d’appartements à vendre ou à louer, mais qu’il faut beaucoup d’argent pour se les offrir. Tellement d’argent, en fait, que les Londoniens ont déjà pris l’habitude de rechercher des propriétés mises en vente à des prix de plusieurs millions de livres, rapporte My London.

Certaines propriétés proposées à la vente sont stupéfiantes par leurs prix irréels. Par exemple, un vendeur demande 460 000 € pour une maison de 20 mètres carrés maximum, soit environ 23 000 € par mètre carré. La maison a la taille d’un garage de voiture, mesurant 3,8 mètres de large et cinq mètres de long. L’entrée se fait par le trottoir, directement dans le salon, qui fait également office de chambre à coucher. Parmi les « commodités » figurent un coin cuisine et une salle de bains. Le jardin est absent. Située sur Stewart’s Grove Street dans le quartier de Chelsea, la maison de la taille d’un garage, présentée comme une « salle de réception » dans l’annonce, est vendue comme un mini-cottage de style Art déco français avec une surface utile de près de 200 pieds carrés et un terrain de près de 2 acres.

Lire aussi :  Le Japon accélère la course aux armements par crainte d'un conflit militaire avec la Chine

ARCHIVE PHOTO

Un autre petit bien immobilier, d’environ 19 mètres carrés, est proposé à la vente pour 690 000 euros. Plus étroite qu’un bus londonien, avec ses 2,36 mètres de large et ses huit mètres de long, la maison est annoncée comme étant « en vente », alors que le vendeur en demandait initialement 770 000 euros à la mi-septembre. Contrairement à la maison de Chelsea, celle de Third Cross Road à Twickenham, dans la banlieue de Londres, possède un jardin et une annexe qui peut être utilisée, selon l’annonce, comme chambre supplémentaire ou comme bureau. La maison se trouve à environ 1,5 km de la gare de Strawberry Hill, d’où le trajet vers le centre de Londres dure environ 40 minutes.

Adriana Gisca, conseillère immobilière de l’agence immobilière Laurels, décrit cette situation comme une opportunité. « Cette excellente propriété sur Third Cross Road est maintenant vendue à un prix réduit. Malgré tout ce que la propriété a à offrir, les vendeurs ont baissé le prix parce qu’ils ont reçu une offre sur leur nouvelle maison et sont impatients d’y emménager. Nous sommes sûrs que cette jolie maison sera bientôt vendue », dit-elle, citée par My London.

Lire aussi :  Critique véhémente du réaménagement de Notre-Dame à Paris : Il risque de se transformer en un "Disneyland dans l'esprit du politiquement correct".

Selon My London, le prix n’est pas déraisonnable pour Third Cross Road, où les propriétés de ce type se vendent en moyenne autour de 710 000 €. À Londres, le prix moyen des maisons vendues est de 833 494 €, selon une estimation de l’agence immobilière Zoopla.

Le secteur de la location propose des offres tout aussi onéreuses. Par exemple, une mini chambre à coucher de 3,89 m x 3,3 m se loue pour un peu plus de 1 000 € par mois près de la station de métro Barons Court à West Kensington. Malgré l’espace minuscule d’environ 13 mètres carrés d’espace utilisable, l’agence de location le présente comme un « studio de bonne taille ». Il dispose d’un espace unique, présenté comme un salon, une chambre et une cuisine, avec un lit superposé en face de la zone de cuisson qui fait office de canapé dans la partie inférieure.

PHOTO Right Move via My London

On ne sait pas où se trouvent les toilettes, car il n’y a pas de porte pour indiquer la salle de bain. Au contraire, d’après les photos de l’annonce immobilière, on peut voir une douche quelque part dans un coin. Le quartier, quant à lui, est considéré comme bon, avec un restaurant étoilé au Michelin, des bouchers primés et de nombreux magasins.

Article précédentLe livre blanc de Jack Dorsey sur l’échange décentralisé de bitcoins
Article suivantPremier joueur licencié par le FC Barcelone sous l’ère Xavi. Coutinho y est pour quelque chose : ce qu’il pourrait dire à son entraîneur
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !