Accueil Dernières minutes ! Internationales L’Italie introduit le « certificat super vert ». Les personnes non vaccinées ou celles...

L’Italie introduit le « certificat super vert ». Les personnes non vaccinées ou celles qui n’ont pas connu la maladie ne seront pas autorisées à entrer dans certains lieux

47
0

L’Italie introduira à partir du lundi 6 décembre le « certificat super vert », un autre document par lequel les personnes non vaccinées se verront interdire l’accès à certaines zones, même si elles présentent un test COVID négatif. Dans le même temps, le certificat vert « normal », c’est-à-dire celui qui peut être obtenu par les personnes testées, sera exigé pour voyager dans les transports publics, rapporte Agerpres.

L’Italie a annoncé de nouvelles mesures visant à réduire le nombre de cas de COVID à l’approche des vacances d’hiver, selon une circulaire publiée vendredi par le ministère de l’Intérieur.

Le nouveau document sera délivré aux citoyens entièrement vaccinés et à ceux qui ont été malades. Elle sera utilisée pour accéder aux bars, aux restaurants, aux salles de loisirs et aux bâtiments publics, tandis que la carte normale délivrée aux détenteurs d’un test antigénique pour se rendre au travail, voyager dans les transports publics et traverser les zones commerciales reste en vigueur.

Lire aussi :  Macron et Leyen, lors de la prise de la présidence tournante de la France : L'UE doit être à la table des négociations entre la Russie et les États-Unis

Les autorités pourront demander aux personnes de montrer leur certificat vert dans les bus, et celles qui ne l’auront pas pourront se voir infliger une amende allant de 400 à 1 000 euros. À la fin de la semaine, les contrôles seront renforcés.

Ces nouvelles mesures s’ajoutent à celles déjà en place, comme le port obligatoire de masques dans les zones commerciales bondées, notamment dans les grandes villes, dans le cadre des achats de Noël.

Parallèlement, la vaccination obligatoire, déjà en place pour le personnel de santé, sera étendue au personnel scolaire, policier et militaire à partir du 15 décembre. Ceux qui refusent seront également suspendus et ne recevront pas leur salaire. Jusqu’à présent, l’Italie a vacciné environ 85 % de la population avec le calendrier complet et 45,66 % avec la troisième dose ou dose de rappel, écrit la Commission européenne. Agerpres.

Article précédentMihaela Bilic, sur la vie selon le modèle américain : « Ce qu’ils appellent « nourriture » est un mélange de substances bon marché ».
Article suivantTransfert inattendu en Turquie. Moruțan et Cicâldău ne peuvent pas le croire.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !