Accueil Dernières minutes ! Economie L’Italie inflige une amende de 1,13 milliard de dollars à Amazon pour...

L’Italie inflige une amende de 1,13 milliard de dollars à Amazon pour abus de position dominante sur le marché

49
0

L’autorité italienne de régulation de la concurrence a infligé jeudi à Amazon une amende de 1,13 milliard de dollars pour avoir abusé de sa position dominante sur le marché, l’une des plus importantes amendes infligées à une entreprise technologique américaine en Europe, rapporte Reuters.

Amazon a annoncé qu’elle « rejette totalement » la décision du régulateur italien et qu’elle fera appel.

Les régulateurs du monde entier ont renforcé la surveillance des géants de la technologie après une série de scandales liés à la protection de la vie privée et à la désinformation, et après que certaines entreprises se soient plaintes d’abus de pouvoir sur le marché.

Parmi les entreprises qui font l’objet d’un examen plus approfondi de la part des régulateurs figurent Google, une division du groupe Alphabet, Facebook, Apple et Microsoft.

Le régulateur italien a déclaré dans un communiqué qu’Amazon a utilisé son pouvoir dominant sur le marché italien du courtage pour encourager l’adoption de son service logistique, Fulfilment by Amazon (FBA), par les vendeurs actifs sur Amazon.it.

Lire aussi :  La propreté des locaux professionnels est importante

Selon l’Autorité, Amazon a conditionné l’accès à un certain nombre d’avantages d’exclusion à l’utilisation de FBA.

« Amazon empêche les vendeurs tiers d’associer le label Prime à des offres qui ne sont pas gérées par le FBA », précise l’agence.

Le label Prime facilite les ventes à plus de 7 millions de clients fidèles d’Amazon.

L’autorité antitrust a également indiqué qu’elle imposerait des mesures correctives qui seront soumises à l’examen d’un mandataire chargé de la surveillance.

Amazon a déclaré que le FBA « est un service totalement facultatif » et que la plupart des vendeurs tiers d’Amazon ne l’utilisent pas.

« Lorsque les vendeurs choisissent FBA, ils le font parce que c’est efficace, pratique et à un prix compétitif. L’amende et les mesures correctives proposées sont injustifiées et disproportionnées », a déclaré le groupe américain dans un communiqué.

Lire aussi :  ITA Airways, le successeur d'Alitalia, a commandé 28 appareils Airbus

La Commission européenne a déclaré qu’elle avait coopéré étroitement avec l’autorité italienne de la concurrence dans cette affaire, dans le cadre du réseau européen de la concurrence, afin de garantir la cohérence avec ses propres enquêtes en cours sur les pratiques commerciales d’Amazon.

La première enquête a été ouverte en juillet 2019 pour déterminer si l’utilisation par Amazon des données sensibles des détaillants indépendants vendant sur sa plateforme violait les règles de concurrence de l’UE.

La deuxième enquête, fin 2020, portait sur un éventuel traitement préférentiel des offres de vente au détail d’Amazon et de celles des vendeurs de la plateforme utilisant les services de logistique et de livraison d’Amazon.

« Cette enquête complète la décision prise aujourd’hui par l’autorité italienne de la concurrence, qui porte sur le comportement d’Amazon sur les marchés italiens de la logistique », a déclaré la Commission jeudi.

Article précédentAssaut sur le Capitole : Le dernier chef de cabinet de Donald Trump risque une peine de prison.
Article suivantLe policier condamné pour la mort de George Floyd plaide coupable d’avoir violé les droits constitutionnels d’un Afro-Américain.
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !