L’internet des objets a de beaux jours devant lui

0 19

Cette période de confinement que l’on s’impose pour éviter la propagation du COVID19 est l’occasion pour de nombreuses personnes de s’adonner au do it yourself, c’est-à-dire aux loisirs créatifs. Elles font leurs propres pains, fabriquent elles-mêmes leurs masques de protection… Cela fait penser à la manière dont on vivait dans les années 1950, où l’on faisait encore beaucoup de choses par soi-même parce que l’on n’était pas encore bien équipés dans nos maisons. Or, nous savons bien que cela n’aura qu’un temps, justement parce qu’aujourd’hui, nous avons dans nos habitations des installations de plus en plus intelligentes et de plus en plus opérationnelles.

Des objets connectés dans toute la maison

Si nous prenons un certain plaisir à jouer les boulangers ou les couturiers, il faut reconnaître que nous avons pris goût à un certain confort de vie. Celui-ci est notamment dû aux objets connectés qui nous environnent et qui nous font gagner du temps comme de l’énergie. Plus le temps passe et plus les possibilités sont nombreuses, en matière d’internet des objets. C’est en particulier le cas grâce aux améliorations qui sont faites sur les cartes M2M des objets connectés. Ce sont ces cartes SIM qui, cousines de celles qui équipent nos smartphones, sont intégrées dans les équipements de nos maisons et leur permettent de communiquer et d’avoir des performances toujours plus grandes.

Un monde de plus en plus connecté

On entend souvent dire un peu partout, ces derniers temps, que la crise sanitaire que nous vivons, avec le confinement obligatoire des populations civiles, va entraîner nécessairement de grands changements dans nos vies. Personne ne peut aujourd’hui dire exactement si cela s’avérera vrai ou non, ni, si c’est cas, quelles formes pourra bien prendre ce changement dans notre vie future. Et si c’était la technologie qui nous permettait de tout changer, et de faire tous ensemble un monde meilleur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.