Accueil Divertissements Arts L’IC a lancé l’appel à candidatures pour les bourses « George Enescu » 2023.

L’IC a lancé l’appel à candidatures pour les bourses « George Enescu » 2023.

106
0

L’Institut culturel roumain annonce le lancement de l’appel à candidatures pour les bourses « George Enescu », qui auront lieu en 2023. Deux musiciens roumains recevront une bourse pour un stage de trois mois à la Cité internationale des arts à Paris.

L’objectif principal du programme de bourses George Enescu, initié en 2005 et mis en œuvre par l’IC en partenariat avec la Cité internationale des arts, est d’offrir à des artistes roumains la possibilité de travailler et de se développer dans un environnement artistique international dans le domaine de la musique/musicologie.

Au fil des ans, de nombreux musiciens ont bénéficié de l’expérience offerte par la bourse « George Enescu », notamment Diana Moș, Claudia Mihalcea-Codreanu, Cătălin Crețu, Laura Manolache, Claudia Spătărescu, Inna Oncescu, Irina Boga, Victor Colțea, Alexandru-Ștefan Murariu, Magda Eliza Maftei, Laurentiu Beldean, Elena Mîndru – Turunen, Mihai Ritivoiu, etc.

Les programmes de bourses font partie de la stratégie de développement de l’Institut culturel roumain pour la période 2022-2026, qui prévoit, sur l’axe du soutien culturel, un soutien aux artistes roumains par le biais de programmes de financement tels que des bourses et des résidences.

Les bourses « George Enescu » s’adressent aux musiciens roumains qui ont terminé leurs études universitaires et dont les performances dans le domaine sont reconnues. Deux bourses sont offertes pour des périodes de trois (3) mois chacune, pour des projets artistiques dans l’atelier roumain de la Cité internationale des arts à Paris.

Lire aussi :  Art Safari et Antipa s'échangent des objets pendant une semaine et organisent des expositions temporaires simultanées.

La valeur de chaque bourse est de 6 000 euros.

La sélection se fait sur la base des candidatures soumises par les artistes et examinées par un comité indépendant de spécialistes, composé de personnalités reconnues dans le domaine de la musique. Les dossiers sélectionnés en Roumanie seront envoyés pour validation au Comité d’admission de la Cité internationale des arts.

La demande de bourse comprendra les documents suivants, nécessaires à la candidature :

– le formulaire de demande, en indiquant la période pour laquelle la bourse est demandée ;

– CV avec des informations détaillées sur le travail du candidat ;

– une copie du diplôme de bachelier ; si le candidat est également diplômé, il faut également ajouter des copies de ces documents ;

– un projet de résidence qui doit comprendre : la justification de l’expérience professionnelle et de la compétence dans le domaine, le niveau artistique permettant un dialogue plus approfondi avec les artistes étrangers, la pertinence de Paris pour le projet, justifié par un texte de 2 (deux) pages maximum indiquant les lieux/musées proposés à visiter, les thèmes à étudier dans le cadre de la bourse, les activités à réaliser.

– pour les musiciens – un ou plusieurs enregistrements sur CD ou clé USB ;

Lire aussi :  Jane Campion, première réalisatrice à avoir remporté la Palme d'or, ne fera jamais de film de super-héros : "Je les déteste".

– pour les compositeurs – une ou plusieurs partitions (aucune documentation électronique n’est acceptée) ;

– un dossier de presse (portefeuille d’apparitions dans la presse/citations) ;

– 3 (trois) lettres de recommandation.

Les projets de résidence seront rédigés en roumain et en français.

Adresse à laquelle les documents doivent être envoyés : Institutul Cultural Român, Aleea Alexandru nr. 38, sector 1, 011824 Bucarest.

Tous les détails, ainsi que le règlement et le formulaire de candidature, sont disponibles sur le site icr.ro, dans la section Bourses d’études.

Située dans les quartiers du Marais et de Montmartre à Paris, la Cité internationale des arts est une fondation privée reconnue d’utilité publique. Depuis sa création à Paris en 1965, il a accueilli des artistes en résidence du monde entier. C’est une organisation qui encourage le dialogue interculturel, un lieu d’échange culturel où les artistes peuvent rencontrer le public intéressé par leur travail et d’autres professionnels des arts. Chaque mois, en partenariat avec plus de 130 organismes français et internationaux, la Cité internationale des arts accueille plus de 300 artistes en résidence, travaillant dans un large éventail de disciplines.

Nous vous recommandons également de lire
L’artiste d’origine roumaine Irina Ionesco, connue pour ses photographies érotiques de sa fille, est décédée.
Décès de Gabriela Duțescu, entraîneur de « Vocea României ».
Article précédentJane Seymour sait comment motiver ses fans. L’actrice montre magnifique à 71 ans
Article suivantLe marketing de contenu – pourquoi est-il essentiel pour le développement commercial ?
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !