Accueil Economie L’extrême sécheresse frappe les rendements des vins et des olives de l’UE....

L’extrême sécheresse frappe les rendements des vins et des olives de l’UE. Chercheurs : certains sols sont proches du point où ils ne peuvent plus supporter de cultures

78
0

Selon des chercheurs grecs et suédois, la hausse des températures entraîne l’érosion des sols européens, mettant ainsi en péril la production de vin, d’olives et de fruits à coque, rapporte Bloomberg.

Certains sols sont également proches du point où ils ne peuvent plus supporter les cultures agricoles ou absorber le carbone, indiquent les chercheurs dans une étude publiée dans la revue scientifique Science of the Total Environment, rapporte Agerpres.

Selon les données transmises par Euronews

Au cours des trois derniers mois de l’année 2021, l’Espagne n’a enregistré que 35 % des précipitations moyennes qu’elle a connues au cours de la même période de 1981 à 2010. Et en 2022, il n’est pas tombé une goutte de pluie.

Selon les autorités, si les nuages ne se dissipent pas dans les semaines à venir, des subventions d’urgence seront nécessaires pour les agriculteurs. Alors que seulement 10 % de l’Espagne a été officiellement déclarée en situation de « sécheresse prolongée », de vastes zones, notamment dans le sud, sont confrontées à des réserves d’eau limitées qui pourraient affecter l’irrigation des cultures.

Lire aussi :  Comment devenir Visuel Merchandiser ?

Et au Portugal, il a plu un peu après le 2021 octobre. Fin janvier, 45 % du pays souffrait d’une sécheresse « grave » ou « extrême », selon l’agence météorologique nationale IPMA.

Fait inhabituel, même le nord du Portugal est sec et des feux de forêt ont éclaté cet hiver.

Selon les données rapportées par NewsProtv, les météorologues préviennent que la connaît également son premier hiver de sécheresse.

Ces derniers mois, les précipitations ont été les plus faibles depuis que des mesures sont effectuées, et les cultures agricoles sont très menacées sans neige. Dans près de la moitié du pays, les réserves d’eau du sol sont minimes et certaines zones sont gravement touchées par une sécheresse profonde.

Lire aussi :  L'administration Biden pourrait ajuster le calendrier de sortie du pétrole brut des réserves stratégiques si les prix baissent de manière substantielle

Agriculteur de Bacău : « La neige n’a pas été, et les vents soufflent très fort favorisant l’évaporation de l’eau du sol. Les cultures les plus touchées seront le blé et le colza. Le blé a très mauvaise mine, il est affecté par les gelées et les rendements seront très faibles ».

Tout cela entraînera inévitablement de nouvelles hausses des prix des denrées alimentaires, selon les agriculteurs.

Article précédentL’extrême sécheresse frappe les rendements des vins et des olives de l’UE. Chercheurs : certains sols sont proches du point où ils ne peuvent plus supporter de cultures
Article suivantLa nouvelle plateforme de médias sociaux de Donald Trump, Truth Social, est lancée lundi sur l’App Store d’Apple.
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !