Accueil Divertissements Sport Lesia Tsurenko : « La décision de Wimbledon concernant les joueurs russes est...

Lesia Tsurenko : « La décision de Wimbledon concernant les joueurs russes est juste ».

56
0

Lesia Tsurenko a dĂ» se rendre lors du premier tour de la Roland Garros 2022

Ă€ propos d’Iga, elle a dĂ©clarĂ© : « C’est une adversaire très difficile, elle joue de manière incroyable en ce moment, presque tous ses coups tombent très près des lignes, ce qui rend très difficile de jouer contre elle. Elle gagne tous les matchs qu’elle joue, nous le voyons tous, la regarder en direct du terrain est incroyable, c’est gĂ©nial de la voir servir Ă  la mĂŞme vitesse que certains gars.

Elle est d’un très haut niveau. Comment pensez-vous que cela me fasse de jouer deux Grands Chelems d’affilĂ©e contre la tĂŞte de sĂ©rie n°1 ? Et Ă  l’Open d’Australie, c’est arrivĂ© deux fois de suite, donc ce n’est pas quelque chose qui me fait plaisir, vraiment.

En janvier, j’ai dĂ» subir une Ash Barty qui n’a pas perdu un seul match, elle jouait de manière incroyable, la mĂŞme histoire que maintenant avec Swiatek. Je sens que j’aime jouer sur les grands courts, je veux vraiment revenir Ă  un haut niveau de et jouer plus de matchs comme celui-ci.

MĂŞme si les tirages au sort ne sont pas bons, j’espère continuer Ă  me qualifier pour ces tournois et Ă  gagner quelques matchs. » Au sujet de la guerre, Lesia explique : « Je ne me sens pas bien, quand tout cela a commencĂ©, ma première pensĂ©e a Ă©tĂ© de rentrer chez moi, j’ai beaucoup rĂ©flĂ©chi pour savoir si je devais rester ou aller en et essayer d’aider d’une manière ou d’une autre.

Lire aussi :  Cristiano Ronaldo est une machine Ă  gagner de l'argent. Combien coĂ»te une publication du joueur de Manchester United sur Instagram ou Facebook ?

Tout cela m’a beaucoup conditionnĂ© Ă  Indian Wells et Miami, mais après avoir jouĂ© Ă  Marbella, je me suis rendu compte que je n’avais pas d’endroit oĂą aller, oĂą m’entraĂ®ner, oĂą vivre, je ne savais mĂŞme pas si je devais continuer Ă  jouer. Je n’ai plus 20 ans, je suis assez vieux pour mieux comprendre comment ce monde fonctionne, je sais quand il y a quelque chose de plus important que le tennis « Restez concentré ».
« Ce n’est pas facile d’ĂŞtre ici, j’ai dĂ©cidĂ© que je continuerai Ă  jouer et Ă  essayer de gagner quelques matchs, en essayant de m’amuser.

Je ne veux pas me mettre trop de pression, car je ne me sens pas trop inquiet non plus. J’essaie de trouver un Ă©quilibre entre aller sur le terrain et essayer de ne pas trop m’inquiĂ©ter. Gagner ou perdre, je sais que ce n’est pas la chose la plus importante. »

Entre la dĂ©cision de Wimbledon et le fait de jouer contre des joueurs de tennis russes et biĂ©lorusses, Tsurenko a analysĂ© : « En tant qu’Ukrainien, je pense que nous devons soutenir mon pays autant que possible, donc je considère que la dĂ©cision de Wimbledon est juste.

Évidemment, je n’ai pas aimĂ© la dĂ©cision de jouer sans points, j’espère que le monde Ă©volue et que l’esprit des joueurs peut aussi Ă©voluer. Pour l’instant, les choses sont comme ça, on ne peut rien faire d’autre. » Tsurenko a voulu souligner une chose très importante inhĂ©rente Ă  la guerre : « Je veux que les gens comprennent que la guerre est une chose terrible, qu’il n’y a rien de pire au monde que la guerre.

Lire aussi :  Le service de Rafael Nadal est passĂ© d'un moyen d'amorcer le point Ă ...", dĂ©clare l'entraĂ®neur le plus rĂ©putĂ©.

Quand vous n’ĂŞtes pas dans votre pays, vous ne pouvez pas comprendre Ă  quel point c’est terrible, c’est pourquoi certaines personnes ne s’impliquent pas, elles ne voient pas les nouvelles, les photos, toutes les vidĂ©os que je vois. Je dĂ©teste toute la propagande russe qui est faite sur l’Ukraine, ça me met très en colère d’entendre autant de mensonges, ça me fait beaucoup de mal.

J’aimerais que les joueurs soutiennent davantage l’Ukraine, qu’ils montrent leur comprĂ©hension de ce qui se passe. C’est la vie, c’est bien plus qu’un match de tennis. » Ă€ propos des joueurs russes ou biĂ©lorusses, elle dĂ©clare : « Je ne me sens pas bien quand je joue contre des joueurs russes ou biĂ©lorusses, car ils me rappellent ce qui se passe dans mon pays.

Je me suis mĂŞme demandĂ© si je devais jouer Ă  ces jeux ou prendre ma retraite, au cas oĂą je devrais y faire face. Ma dĂ©cision finale est de jouer, je n’ai plus 20 ans, je ne sais pas combien de temps je serai lĂ , alors je veux saisir l’occasion de continuer Ă  jouer.

En raison de mes blessures, je n’ai pas pu participer Ă  beaucoup de compĂ©titions au cours des trois dernières annĂ©es, je n’ai donc pas l’intention de renoncer Ă  des matches. Mais c’est douloureux, j’aimerais toujours ne pas avoir Ă  les croiser dans les tirages au sort, mentalement c’est très compliquĂ©.  »

Article précédentLeylah Fernandez révèle les clés de sa victoire au deuxième tour de Roland-Garros.
Article suivantDes dĂ©tails compromettants sur les fĂŞtes de Downing Street : les fĂŞtards ont bu jusqu’Ă  en ĂŞtre malades et se sont battus. La rĂ©action de Boris Johnson
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !