Accueil Economie Cryptomonnaies Les startups du Metaverse sur la blockchain, un potentiel d’investissement inégalé

Les startups du Metaverse sur la blockchain, un potentiel d’investissement inégalé

81
0

L’expression « metaverse » est apparue pour la première fois dans le best-seller révolutionnaire Snow Crash, publié en 1992 par l’auteur Neal Stephenson. S’il s’agissait à l’origine d’une fiction, le concept est aujourd’hui devenu réalité, et plus encore, il est désormais possible d’investir dans le métavers. Un exemple similaire de réalité virtuelle avancée est le roman Ready Player One d’Ernest Cline, projeté en 2018 par Steven Spielberg. Ce sujet est devenu si populaire que de nombreux autres auteurs de science-fiction, tels que Iain M Banks, ont créé et utilisé des concepts similaires dans leurs romans.

En septembre de cette année, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a manifesté un vif intérêt pour le métavers. Plus récemment, dans son rapport financier, Facebook a laissé entendre qu’il souhaitait unir sa communauté, ses créateurs et sa plateforme de commerce électronique au métavers. Mark Zuckerberg a dit ça :

« Notre but ultime est de développer le métavers à son plein potentiel. »

Peu après cette déclaration, le 28 octobre, Facebook a annoncé qu’il changeait de nom pour devenir Meta et qu’il comptait se concentrer sur le développement du Metaverse.

Dans quelle mesure le metaverse pourrait-il se développer ?

Actuellement, plusieurs projets gagnent beaucoup d’argent dans cet espace, comme Roblox et Fortnite. Il s’agit d’univers de réalité virtuelle (RV) où les utilisateurs sont incarnés par des avatars personnalisés. D’autres projets de RV, un peu moins connus, sont Decentraland, Upland et Sandbox, ainsi que Victoria VR, une plateforme populaire qui sera bientôt lancée.

Si l’on se place du point de vue de l’investissement, on peut dire avec certitude que cette explosion de la réalité virtuelle et des métaverses est similaire au boom des dot-com de la fin des années 1990. Ce qui est en train de se produire, c’est le remplacement de la forme actuelle du web par le métavers.

Certaines des entreprises axées sur cet espace, comme Fortnite, pourraient connaître une croissance massive et régulière, jusqu’à atteindre la taille des géants de la technologie comme Facebook, Google et Amazon. Il est évident que les grandes entreprises ont déjà repéré l’opportunité et tentent d’en tirer parti. Lors d’un récent tour de table, les créateurs du célèbre jeu Fortnite, Epic Games, ont levé 1 milliard de dollars, et l’un des principaux investisseurs était Sony. Dans le même temps, Facebook investit massivement des ressources et de l’argent dans la création d’une nouvelle plateforme VR proto-métavers connue sous le nom d’Horizon.

Lire aussi :  Sir Jon Cunliffe, gouverneur adjoint de la Banque d'Angleterre : les crypto-monnaies représentent une menace imminente pour la stabilité financière.

Les autres acteurs qui parient sur la réalité virtuelle sont les marques. Certains d’entre eux vendent des produits virtuels dans des mondes métavers à des avatars. Gucci, par exemple, a vendu un sac virtuel plus cher qu’un sac réel, Nike vend la gamme de baskets Jordan aux personnages de Fortnite, tandis que Coca Cola vend des NFT dans Decentraland.

Une dernière analyse de Bloomberg montre que la valeur estimée du marché des métavers est de 800 milliards de dollars. Même si nous n’en sommes qu’au début, les investisseurs intelligents contribuent de manière significative à l’expansion du metaverse en achetant des actifs numériques émis par des startups au potentiel de croissance énorme.

Les grands investisseurs pensent que cette tendance à la croissance massive des projets de RV va encore s’accélérer. Et l’une de ces plateformes de réalité virtuelle sera bientôt en mesure de concurrencer les géants des réseaux sociaux.

Comment investir dans le métavers ?

Les crypto-monnaies sont déjà connectées à ces réalités virtuelles, diverses plateformes acceptant les actifs numériques comme option de paiement pour les biens virtuels, y compris la vente et l’achat de biens immobiliers dans la RV. Les utilisateurs de Decentraland et de The Sandbox peuvent créer des entreprises virtuelles, telles que des casinos et des parcs à thème, puis les monétiser.

De nombreux propriétaires d’actifs numériques investissent déjà dans des projets de réalité virtuelle, mais il existe une autre possibilité de profiter de cette tendance. Matthew Ball, fondateur de Roundhill Investments, ainsi que Jacob Navok, PDG de Genvid Technologies, ont récemment enregistré un fonds négocié en bourse appelé Metaverse ETF.

L’ETF Metaverse est un fonds d’investissement qui fonctionne de manière similaire à un marché boursier, sauf qu’ici les investissements sont basés sur les entreprises du Metaverse. Il s’agit d’un indice – ce qui signifie qu’il est composé de nombreux investissements dans un certain nombre de sociétés, donnant ainsi aux investisseurs la possibilité de se diversifier en achetant un large segment du marché du Metaverse.

Lire aussi :  Quel est le niveau de la dette mondiale après une légère baisse au troisième trimestre de cette année ?

Actuellement, le Metaverse ETF a une capitalisation boursière de 71 milliards de dollars et se compose de 41 sociétés réparties dans huit pays. Il s’agit notamment d’investissements dans des entreprises de logiciels telles que Cloudflare et Nvidia, dans des entreprises de jeux, notamment Unity et Roblox, et dans des entreprises qui créent du contenu sur le métavers comme Tencent, Sea et Snap.

Cet indice est coté à la Bourse de New York (NYSE), il ne comprend donc que des sociétés publiques. Dans ce cas, ceux qui veulent investir à un stade précoce dans des entreprises privées de métavers à fort potentiel doivent trouver d’autres moyens d’investir, rapporte crypto.co.uk.

Pour les investissements en phase de démarrage, les meilleures options se trouvent sur la blockchain. À l’heure actuelle, les entreprises de jeux, de matériel informatique et de création de contenu peuvent lever des fonds de deux manières. Ils peuvent soit lancer une offre initiale de pièces de monnaie (ICO), soit se tourner vers une bourse décentralisée qui émet des jetons pouvant être achetés par la foule. Cette dernière procédure est appelée offre initiale DEX (IDO). Cela signifie que les investisseurs peuvent s’impliquer, bien avant que ces entreprises ne deviennent publiques.

Si l’on considère la taille de facto de ce marché – y compris les segments à croissance extrêmement rapide tels que la création, le matériel, la publicité et le commerce électronique – la valeur réelle pourrait dépasser 1 000 milliards de dollars. Pour comprendre l’ampleur de cette opportunité, nous devons réfléchir à l’importance de l’internet dans la vie quotidienne, car le métavers est susceptible d’atteindre des proportions similaires dans un laps de temps beaucoup plus rapide. En tant qu’opportunité d’investissement, les entreprises du metaverse, en particulier celles en phase d’ICO et d’IDO, ont un potentiel de hausse inégalé, la seule condition étant de les choisir judicieusement.

Ce qui se passe maintenant est vraiment étonnant. À terme, la façon dont nous percevons la réalité va changer radicalement, grâce aux nombreux avantages offerts par l’expansion rapide des métavers et de la réalité virtuelle.

Article précédentLes Israéliens sont avertis de ne pas se baigner dans la mer après le déversement d’eaux usées lors de fortes pluies
Article suivantL’Ukraine prévient qu’elle utilisera la force armée contre les migrants du Belarus
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !