Accueil Dernières minutes ! Les services de sécurité israéliens ont arrêté plus de 50 membres du...

Les services de sécurité israéliens ont arrêté plus de 50 membres du mouvement islamiste palestinien Hamas en Cisjordanie.

74
0

Les services de sécurité israéliens ont annoncé lundi avoir démantelé ces dernières semaines en Cisjordanie occupée une cellule de plus de 50 membres du mouvement islamiste palestinien Hamas, qui aurait préparé des attentats contre Israël, rapporte l’AFP.

L’annonce du service de sécurité interne Shin Beth intervient au lendemain d’une attaque perpétrée à Jérusalem par un membre du Hamas qui a tué un Israélien et en a blessé trois autres. L’attaquant a été tué.

Le mouvement Hamas, au pouvoir dans l’enclave palestinienne de Gaza sous blocus israélien, est un ennemi déclaré d’Israël, qui le considère comme une « organisation terroriste ».

Plus de 50 membres du Hamas impliqués dans les activités de la cellule ont été arrêtés, a indiqué le Shin Beth dans un communiqué, précisant que de l’argent, des armes et du matériel pour fabriquer des explosifs ont été confisqués.

Lire aussi :  Le groupe Citi nomme un nouveau chef pour diriger la division des actifs numériques du groupe.

Active en Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967, la « cellule terroriste du Hamas » était « dirigée par des responsables du mouvement à l’étranger » et se préparait à commettre des attentats à Jérusalem, en Cisjordanie et en Israël, selon la même source.

Le Shin Beth a déclaré avoir mené l’opération en coopération avec l’armée et la police israéliennes.

Selon le communiqué, l’une des personnes arrêtées est Hijazi Qawasmeh, membre du Hamas à Hébron en Cisjordanie. Il est soupçonné d’avoir reçu d’importantes sommes d’argent de l’étranger pour mettre en place la cellule et d’avoir obtenu la promesse d’un million de dollars pour l’enlèvement d’un Israélien, toujours selon le Shin Beth.

Lire aussi :  Qu'est-ce que l'assertivité et comment elle nous aide à mieux communiquer ?

« Les activités (de la cellule) étaient financées par de hauts responsables du Hamas, notamment Saleh al-Arouri (…), qui était à la tête d’un groupe opérant à l’étranger pour développer les activités du Hamas en Cisjordanie et à Jérusalem », a indiqué le Shin Beth, rapporte Agerpres.ro.

Le Hamas et Israël ont mené quatre guerres – 2008, 2012, 2014 et 2021.

Article précédentLa réaction du père d’Andreea Bălan après la sortie publique de George Burcea : « Il paie pour ce qu’il fait ».
Article suivantLes Turcs sont invités à manger moins de viande pour faire face à la situation dévaluation de la monnaie nationale
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !