Accueil Dernières minutes ! Economie Les prix mondiaux des denrées alimentaires continuent d’augmenter. Les produits qui ont...

Les prix mondiaux des denrées alimentaires continuent d’augmenter. Les produits qui ont le plus augmenté au cours du mois dernier

62
0

L’indice mondial des prix des produits alimentaires a continué d’augmenter en novembre pour le quatrième mois consécutif, stimulé par la forte demande de blé et de produits laitiers, a indiqué jeudi l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), rapporte l’AFP.

La FAO publie son propre indice mensuel des prix alimentaires, qui mesure l’évolution des prix enregistrés pour un panier de produits alimentaires composé de céréales, d’huiles végétales, de produits laitiers, de viande et de sucre.

Selon les données rapportées par l’AFP, en novembre 2021, cet indice a augmenté de 1,2% par rapport à octobre, pour atteindre 134,4 points, soit le plus haut niveau enregistré depuis juin 2011.

La FAO souligne que cet indice continue de s’approcher du record absolu de 137,6 points, enregistré en février 2011, indique Agerpres.

Quels produits ont connu des augmentations de prix

La source citée note que le lait en poudre, le beurre et le pain sont en grande partie responsables de l’augmentation globale enregistrée en novembre, en raison de la forte demande mondiale et des prix élevés des produits agricoles de base, notamment du blé.

Quant aux prix des produits laitiers, l’indice calculé par la FAO a enregistré une hausse de 3,4 % par rapport au mois d’octobre.

Les prix des céréales ont également augmenté de 3,1 % en novembre par rapport à octobre, les prix du blé ayant atteint leur plus haut niveau depuis mai 2011.

« Cette augmentation reflète une forte demande dans un contexte de livraisons limitées, notamment pour le blé de haute qualité, ainsi que des inquiétudes concernant l’insuffisance des pluies en Australie et la possibilité de changements dans les mesures d’exportation en Fédération de Russie », souligne la FAO.

En revanche, le prix des huiles végétales tel que calculé par la FAO a légèrement baissé de 0,3 %, en raison de la baisse des cotations de l’huile de soja et de l’huile de colza, mais aussi de la chute des prix du pétrole.

Et le prix global de la viande tel que calculé par la FAO a baissé de 0,9% en novembre, soit le quatrième mois consécutif de baisse.

Jeudi également, la FAO a publié une série de nouvelles estimations révisées de la production céréalière mondiale en 2021, prévoyant une production de 2,791 milliards de tonnes, contre 2,793 milliards de tonnes prévues le mois dernier.

Selon la FAO, la révision est principalement due à une réduction de ses estimations de la production d’orge et de sorgho.

Article précédentUn Roumain a été la première personne à recevoir une amende à Rome pour ne pas avoir eu de certificat vert dans le bus.
Article suivantLa révélation que le Prince William n’aurait pas voulue public. Avec quelle chanteuse célèbre avait-il une liaison avant… Kate Middleton ?
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !