Accueil Dernières minutes ! Les parents de l’adolescent qui a tiré sur plusieurs lycéens dans le...

Les parents de l’adolescent qui a tiré sur plusieurs lycéens dans le Michigan sont accusés d’homicide involontaire. Les autorités offrent une récompense pour les retrouver

50
0

Mise à jour

Les parents de l’adolescent du Michigan qui a abattu plusieurs lycéens mardi ont été arrêtés après avoir été recherchés pendant plus de 24 heures, a annoncé la police de Détroit tôt samedi.

**

Le bureau du procureur de l’État du Michigan inculpe d’homicide involontaire les parents de l’adolescent qui a abattu plusieurs lycéens cette semaine et a émis un mandat d’arrêt à leur encontre. Les autorités ont annoncé qu’elles offraient une récompense pour les retrouver, selon news.co.uk.

Les autorités ont émis un mandat d’arrêt contre James et Jennifer Crumbley, qui sont accusés d’avoir ignoré les signes donnés par leur fils avant l’attaque du lycée.

Ethan Crumbley, 15 ans, est accusé d’avoir utilisé l’arme de son père pour tirer sur ses camarades de classe à Oxford, à 40 miles au nord de Detroit. Il a plaidé « non coupable » à plusieurs chefs d’accusation, dont celui de terrorisme.

James et Jennifer Crumbley font face à quatre chefs d’accusation.

Les autorités du comté d’Oakland ont déclaré à la presse qu’elles étaient à la recherche des deux personnes après que les avocats de la famille n’aient pas réussi à les joindre par téléphone.

« S’ils pensent qu’ils vont s’en sortir, ils ne s’en sortiront pas », a déclaré le shérif Michael Bouchard à CNN. Il a dit que plusieurs de ses détectives, ainsi que le FBI et le US Marshals Service, sont à leur recherche.

Lire aussi :  Qui garde le chien ou le chat en cas de divorce ? L'Espagne adopte la garde alternative pour les animaux de compagnie

Une déclaration remise à la BBC par les avocats Shannon Smith et Mariell Lehman indique que les Crumbley « ne fuient pas les forces de l’ordre » mais ont quitté la ville la nuit de l’attaque « pour leur propre sécurité ». Il a été déclaré qu’ils reviendront pour l’audience fixée à vendredi.

Quatre adolescents âgés de 14 à 17 ans ont été tués et sept ont été blessés mardi.

Vendredi, la procureure Karen McDonald a déclaré que l’inculpation de parents pour le crime commis par leur enfant est inhabituelle. Selon l’enquête menée par son bureau, le garçon était avec le père lorsque ce dernier a acheté l’arme qui aurait été utilisée dans l’attaque vendredi dernier. Dans un post sur les médias sociaux publié par Ethan Crumbley le même jour, il a montré l’arme avec la description « ma nouvelle beauté » et un émoji de cœur.

La veille de l’attaque, un enseignant a déclaré avoir vu le garçon chercher des munitions sur Internet, ce qui a conduit à une réunion avec les responsables de l’école. Après avoir été informée, la mère du garçon a écrit à son fils : « LOL, je ne suis pas en colère contre toi. Tu dois apprendre à ne pas te faire prendre. »

Mardi, quelques heures avant l’attaque, les parents de Crumbley se sont rendus d’urgence à l’école pour parler aux enseignants et à l’administration après la découverte d’une note – « les pensées ne s’arrêtent pas, aidez-moi » et « du sang partout » – et de dessins de leur fils, notamment de personnes ensanglantées. Le garçon a également écrit « ma vie est inutile » et « le monde est mort », selon le procureur.

Lire aussi :  Le joueur que l'on dit être un homme passe à l'attaque ! Premières déclarations du gardien de but controversé de l'Iran

La commission scolaire a dit aux parents qu’ils devaient emmener le garçon chez un psychologue. Mais les parents n’ont pas voulu que le garçon soit renvoyé de l’école ce jour-là et ne lui ont pas demandé s’il avait une arme sur lui, pas plus qu’ils n’ont fouillé son sac à dos.

À 13 h 22 le même jour, la mère lui a écrit : « Ethan, ne fais pas ça. » Quelques minutes plus tard, son mari a appelé la police pour signaler que son arme avait disparu, a ajouté le procureur. À ce moment-là, le garçon était déjà sorti des toilettes et avait ouvert le feu sur ses camarades de classe.

Selon Mme McDonald, les accusations visent à tenir les Crumbley responsables, mais aussi à envoyer un message sur la possession responsable d’armes à feu.

Vendredi soir, le U.S. Marshals Service a diffusé des images des deux hommes recherchés et a annoncé qu’il offrait 10 000 dollars pour toute information menant à leur arrestation.

Article précédentSalma Hayek fait parler d’elle avec son décolleté. L’actrice montre mieux que jamais à 55 ans
Article suivantLionel Messi soutient son rival de Ligue 1 : « Il sera toujours le meilleur du monde ».
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !