Accueil Internationales Les experts en désinformation sur le rendu de la guerre en Ukraine...

Les experts en désinformation sur le rendu de la guerre en Ukraine sur TikTok : « Beaucoup de faux contenus ».

357
0

En ce qui concerne la guerre en Ukraine, l’application de mĂ©dias sociaux TikTok est devenue la principale source de dĂ©sinformation grâce Ă  son nombre considĂ©rable d’utilisateurs et au filtrage minimal du contenu, avertissent les experts du domaine.

« Je n’ai jamais vu une autre plateforme avec autant de faux contenus », dĂ©clare Ă  l’AFP le journaliste de la BBC.

« J’ai tout vu : des sĂ©quences recyclĂ©es de conflits passĂ©s, des sĂ©quences vidĂ©o authentiques prĂ©sentĂ©es de manière trompeuse, des choses qui sont si manifestement fausses, mais qui obtiennent des dizaines de millions de vues », explique-t-il.

M. Sardarizadeh est très perturbĂ© par les prĂ©tendues Ă©missions en direct d’Ukraine, qui sont en fait des enregistrements d’autres conflits ou mĂŞme des jeux vidĂ©o.

« Ils ajoutent même de faux coups de feu et de fausses explosions », remarque-t-il.

Anastasia Jirmont, de l’organisation Ă  but non lucratif Access Now, qui dĂ©fend les droits numĂ©riques des personnes dans le monde entier, estime que le fait que « la guerre soit tombĂ©e du ciel » n’excuse pas l’autorisation de tels contenus.

Lire aussi :  Le ministre ukrainien de la dĂ©fense affirme que des "progrès significatifs" ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©s dans l'armement de son pays.

« Ce conflit s’est intensifiĂ© en 2014 et les questions de propagande et de dĂ©sinformation du Kremlin ont Ă©tĂ© soulevĂ©es sur TikTok bien avant l’invasion », explique-t-elle Ă  l’AFP.

« Ils ont promis de doubler leurs efforts (dans le filtrage des informations, ndlr) et de travailler avec des modĂ©rateurs de contenu, mais je ne suis pas sĂ»re qu’ils prennent cette obligation au sĂ©rieux », ajoute Anastasia Jirmont.

L’expert d’Access Now attribue les lacunes de TikTok en ce qui concerne la guerre en Ukraine Ă  l’absence de modĂ©rateurs de contenu en ukrainien dans l’application.

Mais certains experts affirment que la nature même de TikTok, conçue comme une application de divertissement, devient problématique dans une situation qui doit être traitée sérieusement.

Lire aussi :  Le Japon impose des sanctions Ă  la Russie après avoir reconnu des rĂ©gions sĂ©paratistes en Ukraine : "Ces actions sont contraires au droit international".

« La façon dont l’information est consommĂ©e sur TikTok, avec un dĂ©filement rapide d’une vidĂ©o Ă  l’autre, signifie qu’il n’y a pas de contexte pour un contenu particulier », souligne Chine Labbe de NewsGuard, un portail de dĂ©tection de la dĂ©sinformation en ligne.

Selon Chine Labbe, une expĂ©rience menĂ©e par NewsGuard montre qu’il faut jusqu’Ă  40 minutes Ă  un nouvel utilisateur de TikTok pour ĂŞtre exposĂ© Ă  de fausses informations sur la guerre en Ukraine.

ContactĂ©e par l’AFP, la direction de TikTok a assurĂ© qu’elle employait des modĂ©rateurs de contenus parlant russe et ukrainien, mais n’a pas prĂ©cisĂ© leur nombre. Toutefois, elle reconnaĂ®t que la modĂ©ration des faux contenus pose certains problèmes.

Article précédentGuide complet : comment choisir le bon téléviseur pour votre chambre
Article suivantWill Smith, moqué aux Grammy Awards : « Notre prochain présentateur est un comédien, si vous voyez ce que je veux dire ».
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !