Accueil Internationales Les dirigeants ultraconservateurs et d’extrĂŞme droite se sont mis d’accord sur une...

Les dirigeants ultraconservateurs et d’extrĂŞme droite se sont mis d’accord sur une feuille de route pour une Europe des patriotes

92
0

Neuf dirigeants europĂ©ens ultra-conservateurs et d’extrĂŞme droite,
dont le Premier ministre hongrois Viktor Orban et le chef de l’AssemblĂ©e nationale de la Marine
Le Pen, se sont mis d’accord lors d’un sommet Ă  Madrid sur une « feuille de route » pour la mise en place d’un système d’alerte prĂ©coce.
feuille de route » pour une « Europe des patriotes ».

Dans une dĂ©claration commune approuvĂ©e samedi, les neuf dirigeants Ă©voquent le renforcement militaire de la Ă  la frontière avec l’ et s’engagent Ă  « œuvrer pour que les nations europĂ©ennes agissent avec solidaritĂ© face Ă  la menace d’une agression extĂ©rieure ».

« Les actions militaires de la Russie Ă  la frontière orientale de l’Europe nous ont amenĂ©s au bord de la  », soulignent-ils. « La solidaritĂ©, la dĂ©termination et la coopĂ©ration en matière de dĂ©fense entre les nations d’Europe sont nĂ©cessaires face Ă  de telles menaces », indique la dĂ©claration commune.

Lire aussi :  Stoltenberg a anticipĂ© le discours de Poutine : message du secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l'OTAN au chef du Kremlin le 9 mai

Les signataires demandent aux États membres de l’UE de faire entendre une « voix forte et unie » pour prĂ©server la paix, l’intĂ©gritĂ© territoriale et l’inviolabilitĂ© des frontières.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki s’est dit convaincu que les neuf partis rĂ©unis Ă  constituent une « alternative pour l’avenir de l’Europe », avec des valeurs communes et une dĂ©fense commune des États souverains.

Les relations entre l’UE et la et entre l’UE et la Pologne Ă©taient Ă©galement Ă  l’ordre du jour du sommet, Bruxelles Ă©tant accusĂ©e de mener des « attaques Ă  motivation politique ». « Nous devons coopĂ©rer et unir nos forces pour protĂ©ger l’Europe des idĂ©ologies imposĂ©es et du glissement antidĂ©mocratique qui mène Ă  sa perte », affirment les participants au sommet, alors que la Pologne et la Hongrie sont tenues responsables par l’UE pour avoir violĂ© l’État de droit.

Des dĂ©saccords sont rapidement apparus. Contrairement Ă  Morawiecki, Orban entretient de bonnes relations avec Moscou et n’est pas d’accord avec l’imposition de sanctions en cas d’agression.

Lire aussi :  La rĂ©sistance ukrainienne en images : Poutine voulait l'Ukraine, mais a obtenu le mĂ©pris du monde civilisĂ© PHOTO

Ă€ l’approche de l’Ă©lection prĂ©sidentielle française, la candidate Marine Le Pen a contrariĂ© certains de ses collègues et leur a demandĂ© de quitter le parti s’ils le souhaitent. Mme Le Pen rĂ©agissait Ă  la possibilitĂ© que sa nièce Marion MarĂ©chal soutienne le journaliste controversĂ© Éric Zemmour dans la course Ă  l’ÉlysĂ©e.

La dĂ©claration signĂ©e Ă  Madrid contient neuf engagements spĂ©cifiques pour l’avenir, dont la lutte contre l’immigration clandestine, l’encouragement de la natalitĂ© et la dĂ©fense de la souverainetĂ© des États membres.

« C’est nous qui dĂ©fendons l’Europe. Nous ne permettrons pas que le drapeau de la faucille et du marteau soit hissĂ© ici, ni le drapeau du croissant, ni le drapeau sombre des Ă©lites de la mondialisation », a conclu l’hĂ´te de l’Ă©vĂ©nement, Santiago Abascal.

Article prĂ©cĂ©dentM. Zuckerberg conseille aux utilisateurs de Facebook Messenger d’arrĂŞter de faire des captures d’Ă©cran des conversations. La raison
Article suivantLe FC Barcelone a trouvĂ© son super attaquant ! Le joueur est arrivĂ© en Catalogne et s’apprĂŞte Ă  signer son nouveau contrat.
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !