Accueil Dernières minutes ! Internationales Les déclarations de Macron à l’égard des personnes non vaccinées provoquent des...

Les déclarations de Macron à l’égard des personnes non vaccinées provoquent des remous en France : « Je veux leur rendre la vie dure ».

52
0

Emmanuel Macron a déclenché la colère des Français qui n’ont pas reçu le vaccin anti-COV après avoir déclaré que la stratégie de vaccination de son gouvernement consistait à les « embêter » en continuant à rendre leur vie quotidienne de plus en plus difficile. Ceci alors que le Parlement débat de conditions plus strictes pour l’approbation des certificats de santé obligatoires.

« Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force. Mais nous devons leur répéter : à partir du 15 janvier, vous ne pourrez plus aller dans les restaurants, les cafés, les théâtres ou les cinémas.  » Dans sa première interview de l’année, pour le quotidien Le Parisien, Emmanuel Macron a voulu choquer la catégorie des Français qui refusent la vaccination, en déclarant qu’il avait « l’intention de leur frotter la tête jusqu’à ce qu’ils se fassent vacciner ». (« Les non-vaccinés j’ai très envie de les emmerder et donc on va continuer de le faire ».)

Lire aussi :  Le président du Kazakhstan proclame sa victoire contre la "tentative de coup d'État".

Le verbe emmerder est vulgaire et vient de la célèbre merde. Le traduire en anglais par « to rub it in », « to make life difficult », ou « to tease », est relativement léger. L’équivalent anglais serait : to piss of.

Le gouvernement français avait l’intention d’adopter lundi soir à l’Assemblée nationale un certificat vert, nécessaire pour entrer dans un cinéma ou un restaurant ou pour voyager en train, mais les députés français ont suspendu le débat sur le certificat vert après avoir reçu des menaces de mort.

La presse française n’a pas manqué le sujet, l’abordant sous tous les angles, feignant souvent l’indignation face au ton de celui dont le pays a pris la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne le 1er janvier dernier .

Lire aussi :  Rapport : les sept dernières années, parde loin la plus chaude jamais enregistrée

Libération : « voilà une déclaration qui a au moins le mérite d’être claire ». « Le gouvernement, bien qu’il ait « promis de « pousser » les citoyens à se faire vacciner, n’avait jamais fait une déclaration aussi précise – et triviale », souligne la publication.

Le chef de l’extrême gauche (La France insoumise), Jean-Luc Mélenchon, candidat à l’élection présidentielle d’avril, a tweeté : « Le président se rend-il compte de ce dont il parle ? L’Organisation mondiale de la santé préconise « la persuasion, pas la coercition ».

« Aucune urgence sanitaire ne justifie de tels propos. Emmanuel Macron dit qu’il a appris à aimer les Français, mais il semble qu’il aime surtout les mépriser », a déclaré à l’AFP Bruno Retailleau, chef de file de l’aile droite des Républicains au Sénat.

Macron fait souvent des déclarations choquantes, comme lorsqu’il a déclaré à The Economist que « l’OTAN est en état de mort cérébrale ».

Article précédentSamsung lance le Freestyle – un projecteur portable
Article suivantKim Novak : « Mon père me terrifiait. Je l’aimais, mais je le détestais encore plus ».
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !