Accueil Santé Les boosters bivalents personnalisés de l’ARNm COVID protègent contre la variante BA.5...

Les boosters bivalents personnalisés de l’ARNm COVID protègent contre la variante BA.5 Omicron.

106
0

Dans une étude récente publiée sur le site Web de l bioRxiv*, des chercheurs de la faculté de médecine de l’université de Washington, de Moderna, Inc. et des National Institutes of Health des ont testé deux vaccins bivalents contre le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2) basés sur la plate-forme de l’acide ribonucléique messager (ARNm).

Étude : Les vaccins bivalents SARS-CoV-2 à ARNm augmentent l'étendue de la neutralisation et protègent contre la variante BA.5 Omicron. Crédit image : NIAID Étude : Les vaccins bivalents à ARNm contre le SRAS-CoV-2 augmentent la portée de la neutralisation et protègent contre la variante BA.5 Omicron.. Crédit image : NIAID

Fond d’écran

Le nouveau variant préoccupant (VOC) Omicron du SRAS-CoV-2 et ses sous-variants ont diminué l’efficacité des vaccins contre le coronavirus 2019 (COVID-19) renforçant encore la transmission du SRAS-CoV-2. De multiples mutations (plus de 30) dans la protéine spike (S) des sous-variants Omicron leur ont permis d’échapper à la neutralisation par les induits par le et l’infection.

Dans une certaine mesure, les rappels des vaccins à ARNm ont permis de surmonter la perte d’efficacité du vaccin contre les souches Omicron. Pourtant, les chercheurs continuent de travailler sur des vaccins à ARNm avec des protéines S appariées à Omicron. Un de ces vaccins, le mRNA-1273.529 contenant des protéines S appariées à Omicron BA.1, a réduit la charge virale dans les poumons de souris et de primates non humains infectés par BA.1.

De même, une étude précédente a montré que l’ARNm-1273.211 codant pour les protéines Wuhan-1 et Beta VOC S induisait chez l’homme des titres d’anticorps neutralisants plus élevés contre Beta, Delta et Omicron BA.1 que le vaccin parental ARNm-1273. Dans l’ensemble, les vaccins bivalents codant pour les protéines S des VOC ancestrales et nouvellement émergées du SRAS-CoV-2 pourraient élargir l’immunité induite par le vaccin COVID-19.

A propos de l’étude

Dans la présente étude, les chercheurs ont évalué l’immunogénicité et la protection immunitaire offerte par deux vaccins bivalents dont l’utilisation est autorisée en Europe et aux États-Unis, contenant deux ARNm codant pour les protéines Wuhan-Hu 1 et BA.1 ou B.A.4/5 S.

La première formulation de vaccin, mRNA-1273.214, contenait un mélange 1:1 d’ARNm codant pour les protéines Wuhan-1 et BA.1 S, tandis que la seconde, mRNA-1273.222, présentait un mélange 1:1 d’ARNm codant pour les protéines Wuhan-1 et BA.4/5. L’équipe a d’abord vacciné des souris BALB/c avec une série de deux doses du vaccin bivalent et de ses composants monovalents à ARNm. Puis, sept mois plus tard, elle a stimulé des souris K18-human angiotensin-converting enzyme (hACE2) avec une dose de 0,25 µg de solution saline tamponnée au phosphate, d’ARNm-1273, d’ARNm-1273.214 ou d’ARNm-1273.222.

Résultats de l’étude

La série de primovaccination de tous les vaccins testés a induit des réponses robustes de liaison des anticorps sériques contre les protéines S2P, S2P.529 et S2P.045, bien que les vaccins mRNA-1273.529 et mRNA-1273.045 aient présenté des titres plus faibles contre les antigènes S non appariés. Cependant, les vaccins bivalents présentaient une largeur de neutralisation exceptionnelle. Ils ont puissamment neutralisé les pseudovirus Omicron BA.1, BA.4/5 et Wuhan-Hu1.

Les souris K18-hACE2 stimulées par l’ARNm 1273 présentaient des titres d’anticorps neutralisants modérément élevés contre la souche Wuhan-Hu1 du SRAS-CoV-2 et la variante B.1.617.2. Cependant, ces souris ne présentaient pas d’anticorps neutralisants contre les souches Omicron BA.1 et BA.5, comme chez l’homme. À l’inverse, les rappels du vaccin bivalent ARNm-1273.214 et ARNm-1273.222 ont induit des réponses en anticorps neutralisants plus élevées contre BA.1 et BA.5. En outre, ils ont conféré une protection légèrement accrue contre l’infection et l’inflammation pulmonaire. Dans l’ensemble, les rappels de vaccins bivalents ciblant les sous-variants de l’Omicron ont montré un immense avantage par rapport à un vaccin monovalent mRNA-1273.529.

Les auteurs n’ont pas observé l’effet protecteur des boosters de vaccins bivalents et à ARNm dans les turbines nasales des animaux testés. Une explication possible serait que d’autres composants de l’immunité (par exemple, les cellules T) pourraient être impliqués dans la protection immunitaire dans les voies respiratoires supérieures (VRS). En fait, les VRS sont également moins pénétrées par l’immunoglobuline G.

Conclusion

L’étude actuelle a fourni des données favorisant le déploiement de rappels bivalents à base de BA.1 ou de BA.4/5 aux États-Unis et en Europe, car ces deux vaccins bivalents confèrent des titres de neutralisation accrus et une protection pulmonaire contre Omicron BA.5.

*Avis important

bioRxiv publie des rapports scientifiques préliminaires qui ne sont pas évalués par des pairs et qui, par conséquent, ne doivent pas être considérés comme concluants, guider la pratique clinique/le comportement en matière de santé ou être traités comme des informations établies.

Référence du journal :

  • Les vaccins bivalents à ARNm du SRAS-CoV-2 augmentent l’étendue de la neutralisation et protègent contre le BA.5 Variante Omicron, Suzanne M. Scheaffer, Diana Lee, Bradley Whitener, Baoling Ying, Kai Wu, Hardik Jani, Philippa Martin, Nicholas J. Amato, Laura E. Avena, Daniela Montes Berrueta, Stephen D. Schmidt, Sijy O’Dell, Arshan Nasir, Gwo-Yu Chuang, Guillaume Stewart-Jones, Richard A. Koup, Nicole A Doria-Rose, Andrea Carfi, Sayda M. Elbashir, Larissa B. Thackray, Darin K. Edwards, Michael S. Diamond, bioRxiv pre-print 2022, DOI : https://doi.org/10.1101/2022.09.12.507614, https://www.biorxiv.org/content/10.1101/2022.09.12.507614v1
Article précédentL’ex-entraîneur de Roger Federer ne tarit pas d’éloges sur Iga Swiatek.
Article suivantLa femme d’origine sri-lankaise, première dans la file d’attente pour le repos de la reine.