Accueil Internationales Les autorités françaises demandent à l’UE de réduire de moitié l’utilisation des...

Les autorités françaises demandent à l’UE de réduire de moitié l’utilisation des pesticides dans l’agriculture

121
0

Le ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a déclaré que la politique de réduction de l’utilisation des produits chimiques dans l’agriculture ne devait pas nuire aux agriculteurs européens.

Les pays de l’UE doivent réduire de moitié l’utilisation de pesticides dangereux dans l’agriculture d’ici à 2030. C’est ce qu’a annoncé vendredi le ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, à l’issue d’une réunion informelle avec des collègues de pays européens à Amiens (nord de la France).

« Lors de la réunion, nous avons accordé une attention particulière au thème de l’écologie agricole. Nous pensons qu’il est nécessaire de développer une stratégie européenne pour réduire l’utilisation des pesticides », a-t-elle déclaré. « Nous espérons réduire de moitié l’utilisation des pesticides les plus dangereux dans l’agriculture d’ici à 2030 », a déclaré Mme Pompili.

Lire aussi :  L'Ukraine est prête à libérer des prisonniers de guerre russes en échange d'Ukrainiens blessés dans l'Azovstal. La réaction de la Russie

Elle a également souligné qu' »un cours visant à réduire l’utilisation de produits chimiques dans l’agriculture ne doit pas nuire aux agriculteurs européens en les désavantageant sur la scène internationale ». « Nous devons apporter un soutien constant à nos producteurs agricoles », a déclaré le ministre.

Selon elle, les pays européens devraient aborder cette question de manière responsable. « Nous devons être sûrs que les produits exportés ne sont pas dangereux pour la santé », a déclaré Mme Pompili. « L’Europe doit respecter les normes environnementales dans le monde entier, en protégeant la souveraineté européenne. »

Elle n’a pas donné de réponse sans équivoque à la question du journaliste de savoir si l’UE est prête à considérer les investissements dans le secteur du gaz et de l’énergie nucléaire comme des investissements dans la transition verte. « Les ministres tentent toujours de déterminer comment la taxonomie de l’UE (qui fait partie du Pacte vert européen visant à développer la finance durable et une économie à faible émission de carbone en Europe) affectera les investissements et l’économie au niveau national et dans toute l’UE », a-t-elle déclaré. .

Lire aussi :  Le président ukrainien est prêt à dialoguer avec Vladimir Poutine

M. Pompili a également indiqué qu’une partie importante des discussions des ministres à Amiens a été consacrée à l’examen des problèmes de lutte contre la déforestation. « La lutte contre la déforestation est une priorité importante de la présidence française de l’UE car elle constitue une menace pour la biodiversité et le climat », a souligné Mme Pompili.

La France a pris sa présidence semestrielle de l’UE le 1er janvier.

Article précédentSamsung présente la maison intelligente du futur avec les innovations SmartThings et son partenariat avec la Home Connectivity Alliance.
Article suivantIulia Albu : « Petit ami mon petit ami et moi voulons au moins deux autres enfants ».
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !