Accueil Internationales Le témoignage émouvant d’un secouriste qui a contribué à sauver plusieurs vies,...

Le témoignage émouvant d’un secouriste qui a contribué à sauver plusieurs vies, dont celle d’une fillette de sept ans : « J’ai vu le coeur battre à travers la blessure »

171
0

Sergei Chornobrivets, ambulancier dans un hôpital d’urgence de la ville de Mariupol, s’est rendu à l’hôpital le premier jour de la guerre et a travaillé 22 jours d’affilée. Son premier patient était un homme qui avait été blessé chez lui par un bombardement.

Obozrevatel

« Tout le monde savait ce qu’elle devait faire et cela l’a sauvée. La fille est vivante, tout va bien pour elle. Je suis venu à l’hôpital et elle m’a donné un dessin qu’elle avait fait. » dit Sergei.

L’ambulancier admet avoir perdu le contrôle à une occasion. Un père a amené son garçon de 16 ans gravement blessé. Inconscient, avec des membres amputés par traumatisme, sans garrots pour arrêter l’hémorragie. Sergei dit qu’il a commencé à le réanimer désespérément. Il ne comprend toujours pas pourquoi, mais il ne pouvait pas s’arrêter.

Lire aussi :  La guerre en Ukraine. Maire de Kharkov : La situation est très difficile. Les bombardements russes sont aléatoires

« J’étais en train de le réanimer et de crier : faisons quelque chose ! Ils m’ont pris à part. Ils ont tous compris que je l’avais déjà ramené mort. Le gamin n’avait que 16 ans, il avait toute la vie devant lui… », se souvient Sergei.

Il a également raconté comment il a aidé à sauver une femme d’une maternité détruite, comment, comment il a failli marcher dans un incendie et pénétrer dans des patients pendant des frappes aériennes.

Sergei a maintenant quitté Mariupol, mais il est sûr de revenir.

Le secouriste a raconté son histoire pour le musée « Voix pacifiques » de la Fondation Rinat Akhmetov, la plus grande archive du monde, qui a déjà recueilli plus de 20 000 histoires racontées par des civils ukrainiens, victimes ou témoins de la guerre.

Lire aussi :  La Russie supprime les sources d'information sur la guerre en Ukraine. 13 sites d'information fermés
Article précédentDésastre total en Bulgarie la nuit dernière. L’équipe nationale du sud du Danube a fait match nul avec l’équipe nationale de Gibraltar.
Article suivantA 27 ans, il est le le plus jeune chef d’une maison royale européenne
Digital Nomad depuis 5 ans, en charge de la rédaction du site média The Inquirer, nous sélectionnons pour vous les dernières actualités économiques et internationales de manière indépendante et transparente !