Accueil Economie Le Royaume-Uni pourrait suspendre les contrĂ´les douaniers sur les marchandises entrant en...

Le Royaume-Uni pourrait suspendre les contrĂ´les douaniers sur les marchandises entrant en Irlande du Nord.

232
0

La Grande-Bretagne est prĂŞte Ă  prendre des mesures unilatĂ©rales pour suspendre les contrĂ´les douaniers sur les marchandises circulant en Irlande du Nord, a dĂ©clarĂ© le ministre des Affaires Ă©trangères, Liz Truss, avant les discussions avec l’Union europĂ©enne, rapporte Reuters.

Mme Truss doit s’entretenir cette semaine avec le vice-prĂ©sident de l’UE, Maros Sefcovic, afin de rĂ©soudre les dĂ©saccords sur les accords commerciaux post-Brexit pour l’Irlande du Nord, partie du Royaume-Uni qui partage une frontière terrestre avec l’Irlande, membre de l’UE.

Afin d’Ă©viter les contrĂ´les frontaliers politiquement controversĂ©s entre l’Irlande et l’Irlande du Nord, le Royaume-Uni et l’UE ont convenu que l’Irlande du Nord resterait effectivement dans l’union douanière de l’UE pour les marchandises, au lieu que des contrĂ´les aient lieu sur les marchandises circulant entre le Royaume-Uni continental et l’Irlande du Nord.

Cependant, il y a eu des frictions sur la façon dont cela s’applique en pratique – en particulier pour les biens destinĂ©s Ă  rester en Irlande du Nord – ainsi que sur le rĂ´le d’arbitrage de la Cour de justice de l’UE.

Lire aussi :  Apple a enregistrĂ© un chiffre d'affaires record de près de 124 milliards de dollars au dernier trimestre.

« Je veux une solution nĂ©gociĂ©e, mais si nous devons utiliser des dispositions lĂ©gitimes, y compris l’article 16, je suis prĂŞt Ă  le faire », a Ă©crit Truss dans le Telegraph.

« Je ne m’engagerai pas Ă  quoi que ce soit qui rendrait les habitants d’Irlande du Nord inĂ©ligibles aux mĂŞmes dĂ©cisions en matière de fiscalitĂ© et de dĂ©penses que le reste du Royaume-Uni, ou les marchandises circulant dans leur propre pays soumises Ă  des contrĂ´les », a dĂ©clarĂ© Mme Truss.

L’ambassadeur de l’Union europĂ©enne au Royaume-Uni, Joao Vale de Almeida, a dĂ©clarĂ© dimanche que l’Union n’Ă©tait « pas trop impressionnĂ©e » par la position britannique sur l’article 16, qui permet Ă  l’une ou l’autre partie de dĂ©cider unilatĂ©ralement de cesser d’appliquer certaines parties du protocole rĂ©gissant le commerce avec l’Irlande du Nord en cas de problèmes pratiques importants ou de dĂ©tournement de trafic.

Lire aussi :  La Moldavie refuse de coopĂ©rer avec Power Machines en raison de sanctions

« Nous avons dĂ©jĂ  entendu cela de la part du gouvernement, donc nous ne sommes pas surpris, nous ne sommes pas trop impressionnĂ©s, mais nous ne pensons toujours pas qu’il soit très utile de continuer Ă  remuer la question de l’article 16 », a-t-il dĂ©clarĂ© Ă  Sky News.

« Je pense que ce sur quoi nous devrions nous concentrer, du moins c’est lĂ  que nous nous concentrons, c’est d’essayer de trouver des solutions. »

Mme Truss a remplacé David Frost en tant que négociateur en chef de la Grande-Bretagne pour le Brexit en décembre.

Article précédentDaniel Onoriu est sorti du coma : « Il est seulement intubé et sous sédatif, mais il va beaucoup mieux ».
Article suivantSamsung lance le processeur Exynos 2200 avec GPU Xclipse et architecture AMD RDNA 2
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !