Accueil Economie Le président de la banque centrale néerlandaise s’attend à ce que la...

Le président de la banque centrale néerlandaise s’attend à ce que la BCE relève son taux d’intérêt directeur au quatrième trimestre.

97
0

Le président de la banque centrale néerlandaise, Klaas Knot, qui est membre du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré dimanche qu’il s’attendait à ce que la BCE relève ses taux d’intérêt au quatrième trimestre de cette année, rapporte Reuters.

Dans une interview accordée à l’émission de télévision néerlandaise Buitenhof, M. Knot, connu pour être l’un des membres les plus conservateurs du conseil d’administration de la BCE, a déclaré qu’il était favorable à la fin du programme d’achat d’actifs de la banque centrale de la zone euro dès que possible.

« Personnellement, je m’attends à ce que notre première hausse du taux d’intérêt directeur intervienne au quatrième trimestre de cette année…. Normalement, nous devrions augmenter les taux d’intérêt d’un quart de point de pourcentage, je n’ai aucune raison de m’attendre à ce que nous prenions une mesure différente. »

Lire aussi :  L'OMC prévoit une réduction de moitié du rythme de l'expansion du commerce mondial

Il a ajouté qu’une deuxième augmentation des intérêts de la politique monétaire suivrait la première sous peu, probablement au premier trimestre de 2023.

Les remarques de M. Knot font suite à celles formulées jeudi par la présidente de la BCE, Christine Lagarde, qui a laissé entrevoir la possibilité d’une hausse des taux d’intérêt en 2022, ce qui constitue un changement par rapport à sa position précédente selon laquelle cette hausse était « improbable ».

Jeudi, Mme Lagarde a déclaré que la banque ne se précipiterait pas dans une décision de relèvement des taux d’intérêt de la politique monétaire, mais n’a pas explicitement exclu la possibilité d’une hausse en 2022.

Lire aussi :  Les consommateurs du monde entier s'attendent à dépenser davantage pour l'alimentation au cours des 6 prochains mois

« Nous continuerons à suivre la séquence sur laquelle nous nous sommes mis d’accord et nous agirons de manière progressive avec toute décision que nous prendrons », a-t-elle déclaré.

La banque doit d’abord achever ses programmes d’achat d’actifs, qui doivent actuellement être réduits par tranches de 20 milliards d’euros par mois, d’ici le quatrième trimestre.

Toutefois, dès jeudi, les marchés obligataires ont commencé à envisager une augmentation de 0,4 point de pourcentage du taux d’intérêt directeur jusqu’en décembre. Une telle mesure ramènerait le taux d’intérêt sur les dépôts bancaires à la BCE à un niveau proche de zéro, après des années en territoire négatif.

Article précédentKaspersky intègre Airbiquity OTAmatic pour les mises à jour sur les voitures intelligentes
Article suivantBiden : l’Occident arrêtera Nord Stream 2 en cas d’agression contre l’Ukraine
Nouvelle journaliste chez The Inquirer, adepte des jeux vidéos, et de la pâtisserie dans la vie de tous les jours, je vous partage ici mes actualités que je juge importantes de relayer !